Création d’un bassin de jardin pour carpe Koi : procédure à suivre et conseils

0
409
fancy carp koi fish in koi pond in the garden

Les gens peuvent aménager un tel ouvrage sans disposer de compétence spécifique. Comment doivent-ils procéder ? Quels matériaux doivent-ils prévoir ? Quelles exigences doivent-ils prendre en compte pour créer un environnement idéal pour la croissance de ces magnifiques poissons ?

Acheter les matériels requis

L’utilisation d’un bassin préformé demeure la meilleure option pour créer un petit étang pour carpe Koi dans son jardin. Cette option se révèle moins contraignante que le creusage de son propre bassin. Les gens doivent privilégier un modèle avec une profondeur minimale de 150 cm. Cela permet aux poissons de s’adapter facilement aux variations de température. Les usagers doivent acquérir les bassins préformés avec une coque moulée dans du polyéthylène ou du polyester renforcé avec de la fibre de verre. Ces accessoires se révèlent plus performants et durables en dépit de leur coût onéreux.

Par ailleurs, la création d’un bassin de jardin pour carpe Koi requiert des équipements spécifiques. L’installation d’une pompe suffisamment puissante s’impose pour un renouvellement régulier de l’eau. La mise en place d’un système de filtration permettra aussi aux poissons d’évoluer dans un environnement assaini. Pour un fonctionnement idéal de leur bassin de jardin, les gens doivent privilégier des matériels de qualité.

Installer le bassin préformé. https://japanporn.cc/

La mise en place de cet accessoire s’effectue en plusieurs phases déterminantes. Cela permet d’aménager un ouvrage performant susceptible de garantir une bonne croissance des poissons.

  • La première étape consiste à creuser une fosse suffisamment large et profonde. Le trou doit correspondre aux dimensions de la coque à installer. Il doit se réaliser sans pente. Cela implique un nivellement correct.
  • Après le dépôt d’une couche de graviers et de sable, les gens procèdent au tassement du fond. Ensuite, ils recouvrent les parois d’une couche de sable humide de deux à trois centimètres en vue de la stabilisation de la coque.
  • Enfin, ils positionnent délicatement le bassin préformé dans le trou. Ils comblent les différents recoins de la fosse avec du sable en vue du renforcement de l’ouvrage.

Après l’installation de l’équipement, les gens doivent étanchéifier sa surface afin de la protéger des dommages causés par l’eau. Ils peuvent se servir d’un pinceau ou d’un vaporisateur pour y appliquer un produit spécifique. Le séchage requiert quelques heures d’attente. La norme recommande d’utiliser de l’eau clair et limpide pour le remplissage du bassin. Le chlore peut générer des difficultés respiratoires chez les poissons. Les pisciculteurs doivent donc manipuler cette substance avec prudence. Ils doivent tapisser le fond de la coque avec un mélange de sable fin et de graviers. Cela favorise le développement des bactéries nitrifiantes. Par contre, ils doivent plutôt éviter d’ajouter de gros galets et autres éléments décoratifs pour prévenir les nettoyages complexes.

Mettre en place les équipements spécifiques requis

Après la pose du bassin, les gens doivent installer la pompe. Ils peuvent l’introduire dans un récipient percé de trous et rempli de roche volcanique. Cela permet de créer un premier niveau de filtration pour la purification de l’eau. Les usagers doivent aussi prévoir un système de filtration performant. Le choix de cet accessoire doit s’effectuer en fonction des caractéristiques et de la contenance du bassin concerné.

Pour entraver la prolifération des algues, les gens doivent ajouter des bactéries nitrifiantes à l’eau. Ces microorganismes parviennent à transformer les déchets en gaz carbonique. Leur présence favorise la restauration de l’équilibre biologique. La mise en place des plantes aquatiques ne convient pas aux carpes koï. Ces poissons herbivores peuvent les déterrer pour se nourrir. La meilleure astuce consiste à les poser hors de leur portée, sur les berges ou derrière un grillage flottant.

Déposer les carpes koi dans le bassin

Après l’aménagement du bassin et son remplissage, une attente de deux à trois semaines s’impose avant son usage proprement dit. Cela optimise les conditions physicochimiques de l’eau. L’immersion des poissons doit s’effectuer de manière progressive pour les aider à s’acclimater facilement à leur nouvel environnement. Une technique infaillible consiste à mettre les carpes koi dans un sac et à les déposer sur l’eau. Ensuite, le pisciculteur remplit le contenant avec l’eau du bassin. Il répète le processus à intervalles réguliers pendant une heure avant de libérer le poisson dans la coque. Cette précaution permet d’éviter d’exposer les carpes koï aux chocs thermiques.

Anticiper l’entretien du bassin

Les carpes koï s’émancipent dans de l’eau claire. Or, elles produisent une importante quantité de déchets. De plus, des feuilles mortes et des débris se déposent régulièrement dans le bassin. Au fil du temps, cela peut entraîner une opacité de l’eau et priver d’oxygène les poissons. Pour une croissance normale des carpes koï, les gens doivent s’assurer du fonctionnement idéal de la pompe. Ils doivent aussi installer des accessoires pour récupérer les déchets tombés en surface. Une mise en place du filtre s’impose pour éliminer les particules. La pose d’une lampe à ultraviolets permet de détruire les algues et les bactéries en temps réel.

  • Prévoir des équipements performants

Pour un bassin de grande taille, l’utilisation d’un générateur d’ozone représente une excellente option. Cet équipement s’installe à proximité de la coque. Il libère une substance qui assure le filtrage des particules fines en suspension et la désinfection de l’eau. La manipulation de l’ozone doit s’effectuer avec prudence. Sa forte concentration dans un bassin peut affecter la santé des carpes koï.

La mise en place d’un skimmer permet aussi d’entretenir facilement les installations de pisciculture. Ce dispositif représente un système d’aspiration très efficace pour le nettoyage d’un bassin. Il se positionne aux abords du bassin. Il récupère aisément les feuilles et les déchets à la surface et au fond du bassin. Les gens peuvent associer ce matériel à leur mécanisme de filtrage principal. Un bon entretien d’un bassin préformé favorise une croissance idéale des carpes koi. Cela les préserve également des intoxications et des maladies.

  • Lutter naturellement contre les algues

Ces plantes occupent une place importante dans l’écosystème d’un bassin. Mais, elles peuvent devenir de véritables fléaux en cas de prolifération. Leur présence résulte d’une perturbation de l’équilibre physicochimique. Elles se multiplient en présence d’une eau trop riche en nutriments. Cela s’explique par une dégradation des déchets de poissons. La meilleure façon d’éviter la propagation de ces plantes consiste à les arracher à la main. Cela doit s’effectuer fréquemment. L’utilisation d’une eau de qualité irréprochable limite la prolifération de ces organismes. De plus, ils ne doivent pas fournir une quantité trop importante de nourriture aux poissons. Ils ont aussi la possibilité d’introduire des escargots et des têtards dans un bassin pour carpe Koi. Ces animaux dévorent les algues. Leur présence permet de maintenir la coque saine et propres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.