Poisson Labidochromis caeruleus : caractéristiques, comportement et information !

0
839

Poisson : Labidochromis caeruleus

Nom scientifique  Labidochromis caeruleus
Descripteur Fryer, 1956
Famille Cichlidés
Synonyme(s)
ou Nom(s) commun(s)
  • Labidochromis caeruleum (Sci)
  • labidochromis caeruleus (Sci)
  • Caeruleus (Fra)
  • labido jaune (Fra)
  • labidochromis (Fra)
  • Blue streak hap (Ang)
Taille Mâle : 15.0 cm, Femelle : 15.0 cm
Origine Vit dans les habitats rocheux à des profondeurs comprises entre 10 et 25 m. Il est réparti dans un large secteur dans la moitié du nord du lac, de Chirmbo Point à Charo du côté Malawi et entre le Cap Kaiser en Tanzanie et Londo au Mozambique, englobant de nombreuses variétés géographiques.
La forme « Electric Yellow », jaune bouton d’or brillante, est trouvée entre Charo et Lion’s Cove sur le littoral du Malawi dans la partie Nord-Est du lac. Cette forme est la plus populaire en aquarium.
Température 23 °C à 27 °C, 25 °C pour la reproduction
pH  7.5 à 8.5, 8.2 pour la reproduction
Dureté  5 °d GH à 20 °d GH, 10 °d GH pour la reproduction
Zone de vie Milieu & Inférieure
Description La forme « Electric Yellow » est la variété la plus populaire en aquarium. Les individus sont jaune bouton d’or brillant, avec une bande noire sur les nageoires anales, dorsales et pelviennes. Ces bandes sont plus marquées chez les mâles que les femelles. Il existe des variétés plus blanches, comme à Nkhata bay ou Chadagha.
Espérance de vie environ 8 ans
Comportement A associer avec des Cichlidés du lac Malawi assez calmes, comme lui ! Ce poisson est un cichlidé ou relativement calme qui se fera dominer par des Mbunas plus gros que lui. Il est le seul Mbuna à pouvoir être maintenu avec des haplo. Ainsi maintenez-les dans de grands bacs qui combleront leur besoin d’espace et de telle façon qu’ils puissent avoir un territoire à eux. Dans son milieu naturel, il picore des insectes et petits crustacés dans les aufwuchs, grâce à ses dents en pincette. Il mange également des algues qui aident sa digestion.
En aquarium, il accepte toutes les nourritures, mais une alimentation à base de krills, d’artemias et spiruline ou d’une mixture à base d’épinards, chair de poisson, crevette et moule est préférable.
Il ne faudra tout de même jamais distribuer de vers de vase rouges qui provoquent chez les labidos des troubles de l’intestin qui vont l’affaiblir et le rendront vulnérable à des maladies plus ou moins graves pouvant aller jusqu’à la mort de l’individu. AINSI BANNISSEZ LES VERS DE VOTRE BAC MALAWI.
Reproduction La reproduction de cet incubateur buccal ne pose pas de problème si la qualité de l’eau lui convient.
Lors de la parade amoureuse, le mâle peut virer vers un jaune orangé. La parade consiste en des frétillements du mâle. Si la femelle est intéressée, elle va rejoindre le mâle et tous deux vont réaliser des cercles pendant quelques instants. La femelle se met à pondre et récupère ses œufs dans sa bouche. Elle est ensuite attirée par la nageoire anale du mâle qui, excité, libère sa laitance. La femelle récupère la laitance dans sa bouche, ce qui permet de féconder les œufs. La femelle fonce se cacher dans une cavité rocheuse et n’en sortira plus avant que l’incubation soit finie. Elle ne mange donc pas durant l’incubation !
De dix à trente d’œufs peuvent être incubés simultanément par la femelle et la durée de l’incubation oscille entre 18 et 28 jours (21 jours, en général, mais cela dépend de la température de l’eau).
Il est préférable de mettre la femelle qui a la bouche pleine dans un bac isolé juste avant qu’elle ne recrache ses petits (le 20ème j par ex, elle ne doit pas rester trop longtemps, sinon elle ne retrouvera pas sa place dans la hiérarchie du bac principal). Les alevins qui sortent de la bouche de la mère n’ont que quelques millimètres de long (et sont déjà de couleur jaune) mais se développent rapidement : en 8 mois les alevins sont devenus des poissons matures de 5 cm de long et aptes à se reproduire. Vous pouvez nourrir les alevins avec des paillettes broyées ou des nauplies d’artémias vivantes. Après une semaine, les petits poissons peuvent être nourris de cyclops congelés.
Dimorphisme Il est presque impossible de distinguer le mâle de la femelle. La coloration est identique chez les deux sexes (chez les animaux de bonne souche).
Mâle et femelle possèdent une couleur jaune lumineuse avec des bandes noires sur les nageoires dorsales, anales et ventrales. Ce noir peut être moins profond chez les femelles (surtout au niveau des nageoires ventrales). Chez les individus adultes, les nageoires dorsale et anale sont beaucoup plus pointues chez les mâles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.