Poisson Ancistrus cirrhosus : caractéristiques, comportement et information !

0
218
Nom scientifique  Ancistrus cirrhosus
Descripteur Valenciennes, 1836
Famille Loricariidés
Synonyme(s)
ou Nom(s) commun(s)
  • Hypostomus cirrhosus (Sci)
  • Ancistrus (Fra)
  • Jumbie teta (Ang)
  • Antennenwels (All)
Taille Mâle : 14.0 cm, Femelle : 14.0 cm
Origine Est du bassin de l’Amazone, Guyanes, Paraguay, Trinité.
Température 24 °C à 28 °C, 28 °C pour la reproduction
pH  6.5 à 7.6
Dureté  2 °d GH à 14 °d GH
Zone de vie Fond
Description Corps allongé. Ventre presque plat. Tête comprimée dorso-ventralement et dos remontant pour accroître la hauteur du corps depuis le large museau jusqu’à la base du premier rayon de la grande nageoire dorsale.
Puis la hauteur du corps diminue. Une coupe à travers la queue montrerait qu’elle est presque triangulaire. Dos et flancs
recouverts d’un grand nombre de plaques osseuses. Tête également cuirassée mais ventre nu.
Sous l’opercule, 9-13 épines à crochets rétractiles. Museau portant un certain nombre de tentacules à extrémités fourchues.
Bouche située au-dessus de de la tête avec des lèvres charnues servant d’organe de succion et permettant au poisson de
s’attacher aux rochers. Petites dents bien adaptées pour brouter les algues. Rayons antérieurs de toutes les nageoires à l’exception
de la nageoire caudale, transformés en épines robustes. Couleurs de base: brun foncé ou noirâtre. Tout le corps est recouvert de marques claires.
Grande tâche foncée entre le premier et troisième rayon de la nageoire dorsale.
Espérance de vie Environ 15 ans
Comportement Doit être élevé en petit groupe de 4 à 5 membres de son espèce dans un bac collectif comportant un certain nombre d’abris. Poisson tolérant protégé par ses plaques contre d’éventuels poissons agressifs. Composition de l’eau peu importante mais les spécimens
importés sont habitués dans leur milieu naturel à de l’eau courante généralement claire; il est donc conseillé de changer régulierement l’eau.
Se cache généralement pendant le jour et sort la nuit à la recherche de nourriture. Son régime comprend essentiellement des algues, mais mange
pratiquement tous les aliments y compris la nourriture sèche laissée par les autres poissons. De la laitue fraîche bien lavée et attachée à un poids
pour qu’elle s’enfonce vers le fond sera mangée voracement. Les matières végétales constituent l’essentiel du régime mais ne seront pas mangées
à la surface. Il a tendence à défendre son territoire en présence de nouriture, mais sans gravité.
Reproduction Moeurs reproductrices semblent identiques à celles de Ancistrus dolichopterus.
Dimorphisme Femelle à tête légèrement plus pointue et avec des tentacules moins nombreux et plus petits.
On peut observer deux espèces de « cornes » de chaque côté sur la tête du mâle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.