AquaBase.org, La Base de Donnees Collaborative en Aquariophilie
  Lundi 5 Décembre 2016, il y a 76650 membres,
  109 visiteurs dont 0 membre (2 sur le chat).
  >>> Devenez membre !!!
  Site v2.1 / 12/05/2004 13:25

FAQ
La FAQ, pour répondre à vos questions pressantes...

Calendrier
Téléchargez le Calendrier 2013 d'AquaBase.org, réalisé par john33 à partir des photos du site.

T-Shirts

Album
La photo du moment
Mon mâle apistogramma ramirezi
de l'album de yocko67

Concours

Quizz
Les résultats du dernier Quizz.


Entrez votre email pour
recevoir les nouveautés d'AquaBase.org


Laisser un message au webmaster...





Statistiques
Nombre de membres différents qui se sont identifiés :
 » 1815 depuis 6 mois.
 » 526 depuis 1 mois.
 » 211 depuis 1 semaine.
 » 72 hier.
(au 05.12.2016 00:00)
 » Nombre de messages dans le forum


Mon expérience avec les bactéries "anti nitrites magiques" du commerce: Efficaces ou pas?

Par H.Deuzot, le Jeudi 22 Décembre 2005 (mis à jour le Dimanche 13 Août 2006 14:25).
Cet "article" est la description avec photos de la mise en route de la flore bactérienne d'un bac d'eau douce. J'en ai profité pour tester de "nouvelles" bactéries anti nitrites en conditions réelles. J'espère que les DÉBUTANTS y trouveront matière à réflexion et réponses aux questions qu'ils se posent sur les tant redoutées montées de nitrites.
Mots clés : nitrites, anti, montée, azote, nitrosomonas, nitrobacter, ammoniac, ammonium, bactéries, filtre, nitrates, toxicité
Article lu 75272 fois.

 

   

 
                                  
                          
Méfiez vous des expériences et interprétations hasardeuses

Par H.Deuzot

Si vous vous sentez mûr pour acquérir votre premier aquarium et les poissons allant avec, lisez attentivement les lignes qui suivent. Si vous n’en avez ni l’envie, ni le courage, gardez votre argent pour des activités plus à votre portée. 

         Les premières qualités ou vertus nécessaires en aquariophilie sont l’observation et la patience. Si vous ne possédez ni l’une ni l’autre, tâchez de les acquérir et perfectionner rapidement. Dans le cas contraire, préparez vous à souffrir et vos futurs poissons aussi.
                                                              _____________

         L’idée m'est venue de réaliser ce petit test de nitrites, après plusieurs événements dont les deux ci-dessous sont les plus représentatifs:

Premier événement:
        Au cours d’une discussion avec un vendeur d'aquariophilie, qui, comme je l'interrogeais au sujet des éventuelles montées de nitrites dans ses bacs, quand il recevait de grosses quantités de poissons ou qu'il lui fallait remettre une batterie entière en fonction, (commercialement il ne peut pas attendre un mois avec des bacs vides), à ma grande surprise me confia (ou plus exactement me certifia) qu'avec les bactéries lyophilisées, il n'y avait pas le moindre petit problème.
        On met les bacs en eau avec introduction des poissons dès le lendemain. J'avais déjà essayé ce système il y a quelques  années, à maintes reprises, sans le moindre succès, quelle que soit la marque des bactéries utilisées.
       Les affirmations péremptoires du vendeur, ne tolérant pas la contestation, je me promis d'essayer un jour ou l'autre avec ces «nouvelles bactéries miracles».
       La même affirmation (toutefois plus subtile quand même) de la part d’une charmante dame fort avenante et inspirant la confiance me conforta dans cette voie. En effet d’après ce qu’elle me confia, son mari, professionnel de longue date, obtient des résultats sans montée de nitrites à la mise en eau des bacs chez des clients… 
       N'étant pas exactement un novice dans la connaissance de la dégradation des matières organiques, c’est à dire du cycle de l'azote, je tenterai «l’expérience» de nouveau quand l’occasion se présentera.

Deuxième événement :
       D'autre part, sur le forum d'AQUABASE.ORG, une kyrielle de questions reviennent  sans cesse sur la mise en eau des aquariums, sur les montées de nitrites et comment les juguler.  
       Bien entendu, ce sont les débutants qui en posent le plus. J'ai pu constater à ma grande stupeur que ce sont également eux, semblerait-il, qui sont pressés d'y répondre, plus ou moins approximativement, quand ils croient avoir résolu leurs propres problèmes... ils pensent détenir la solution et sont avides de pouvoir aider les autres.
      Cette démarche purement gratuite est d'autant plus valorisante qu'ils pensent sincèrement bien faire, bravo. Hélas, l'expérience ne se transmet pas. Ou plus exactement on ne transmet qu'une malingre partie de son expérience, particulièrement en aquariophilie où le résultat sensiblement versatile de sa propre expérience n'est pas forcément transposable. En effet, bien souvent les données du problème sont apparemment identiques, mais on touche à l'infinie complexité de la biologie et de la chimie, la physique fait également partie du lot.
        Des problèmes pressentis similaires au départ, de par la complexité même de l'aquariophilie, ne peuvent l'être. C'est pourquoi on ne peut transposer une solution se révélant étonnamment efficace (ou complètement inopérante) dans tel aquarium, dans un autre «biotope», fût-il en apparence exactement semblable.
        En aquariophilie, on ne sait jamais. On suppose, on essaie, on expérimente, on joue au détective, au chercheur, ou même au jardinier. L'aquariophilie est un loisir, probablement le seul demandant autant d’observation, d'abnégation, de patience, ou de vertus similaires, semblant rares. Je pense que chaque individu à travers cette activité les recherche plus ou moins consciemment ou bien, mais ce serait beaucoup moins noble: En quelque sorte, il joue à Dieu... allez savoir!

       Chaque débutant en aquariophilie, un jour ou l'autre va se lancer dans l'aventure, il subira  obligatoirement ce phénomène naturel de l'apparition des nitrites. Ce débutant, fortement motivé au départ, va  perdre toute son énergie (je ne parle pas uniquement de son énergie physiologique) en recherches fort variées sur les forums.
      Quelquefois (souvent ?) (toujours ?) il obtiendra des réponses pouvant lui sembler contradictoires, pour la plupart, quand elles ne le seront pas réellement. De plus elles seront contestées à chaque visite (allers-retours incessants chez le marchand) particulièrement dans les jardineries où lesquelles l’interlocuteur privilégié d’un moment ne sera plus présent ou disponible à la visite suivante. Ces «solutions» -certitudes- le matin, -mises en application- le midi, -déceptions le soir- à ses problèmes ont de quoi décourager le débutant le plus enthousiaste.

         Pour faire le tri de ces informations, il pourrait s'inscrire dans un club, mais là, il semble que cette activité contemplative au départ ne puisse devenir conviviale. Cela se comprend un peu et on se retrouve souvent seul pour prendre des décisions devant des choix utopiques. Seule une aide extérieure peut apporter une solution quand on ne possède pas la «connaissance».

        Je pense et j’ose espérer que ce petit article pourra contribuer à moins se «triturer l’encéphale» lors la mise en route d'un aquarium. Qu’il pourra étayer les facultés de discernement et favoriser les bonnes méthodes pour la progression et la marche vers le succès dans la maintenance la plus agréable possible pour nos populations aquicoles. Si vous pouvez en tirer profit, en  réfléchissant un peu, j'en serai ravi. Cela vous apportera non seulement des solutions viables et pérennes, mais aussi beaucoup de joies, en remplacement des habituels déboires, tracas et désenchantements, apanage de bien des débutants mal conseillés, par des personnes incompétentes. J’œuvre ici avec l'objectif  d’arriver le plus près possible de ce but, par l'intermédiaire de ma modeste contribution au site Aquabase.org. C’est mon unique prétention et si je peux y parvenir, ce sera une grande récompense.

Cette "expérience" No2 (nitrites) s'est déroulée "en direct" sur le net du 15 septembre au 15 octobre 05, avec publication des résultats quotidiens, absolument sans trucage. Seule la présentation  d'origine a été remaniée pour répondre aux impératifs de la mise en page du site  AQUABASE.ORG  qui me permet ici de proposer aux débutants une publication beaucoup moins confidentielle, puisque accessible à tous.

 

 

Vue du bac utilisé pour "l'expérience" des nitrites.

Mis en eau (sans chlore) le 15 septembre 05
Eau composée de 60%eau du robinet et  40%eau osmosée
avec introduction d'une dose de bactéries JBL.
Le diffuseur de dioxyde de carbone n'est pas en service
_____________________

Le 16 septembre ajout d'une demi dose de Bactounet
_____________________


Le 17 ponte derrière le cône...

 

Le 18 ce matin l'eau m'a semblé un peu laiteuse... la photo n'est pas très bonne, on ne voit pas grand chose

Le 19  ils ont changé les oeufs (alevins) de place. Jeune femelle (Vanille), toute petite ponte.

A ce jour  les caractéristiques de l'eau sont restées les mêmes à très peu de choses près:

no3:    10
no2:      0
Gh:     6,5
KH:       4
ph:   7,05

Si il y en a qui suivent laissez un post dans le forum   www.aquabase.org   siou plait . Ça m'encouragera. Merci.


_______________________________________________________________________

Le 20:
Ben, y'a pas grand chose de changé: Papa discus n'aime pas trop mon intrusion dans sa vie privée. Pendant ce temps là, les nitrites restent peinards: toujours no2= 0 et les autres paramètres ne bougent pas.


_______________________________________________________________________

Le 21 les petits sont tjrs "collés" au cône....


_______________________________________________________________________

le 22 paramètres inchangés:les paramètres ne bougent pas. Les nitrites sont tjrs à 0.

Les petits discus commencent à s'émanciper...
Dans quelques heures la maman va avoir du boulot pour les "recoller" sur le cône...
Le papa aussi d'ailleurs...



___________________________________________

Le 23 paramètres inchangés pour rappel:
no3:    10
no2:      0
Gh:     6,5
KH:       4
ph:   7,05

Les alevins en ont marre du cône, ils font tous la malle, papa et maman n'ont pas encore de mucus...

 

Le 24 paramètres inchangés:

Émancipation totale des discus...parents sans mucus.
9 jours depuis la mise en eau...

_______________________________________________________________________

le 25: les paramètres n'ont pas bougé et il y a un alevin qui semble
avoir trouvé à "brouter" il n'en reste qu'une dizaine.


 

_______________________________________________________________________

le 26: les paramètres n'ont pas bougé, pour mémoire:
no3:    10
no2:      0
Gh:     6,5
KH:       4
ph:   7,05

Les alevins n'ont rien à manger (pas de mucus)
il n'en reste que sept à  20heures.
Il y a maintnant 11 jours que le bac est en eau.

_______________________________________________________________________

le 27: les paramètres n'ont pas bougé, nitrites tjrs 0:Les alevins qui restent (3) n'ont rien à manger. Vanille nettoie le cône: elle va se remettre à pondre très prochainement, 12 jours sans nitrites...



Toujours le 27 (17 heures 30) Vanille a de nouveau pondu, cette fois, un peu plus à gauche, par rapport à la ponte précédente, tjrs derrière le cône.


 Il reste deux alevins, de la ponte précédente... Ce qui est remarquable
c'est que  les parents ne les mangent pas, il s'approchent, ouvrent la bouche, comme s'il s'agissait d'artémias puis se rendant compte de leur erreur,
font demi tour... _______________________________________________________________________


le 28: désolé pas eu le temps: pas de mesure,  pas de photos. Les algues filamenteuses commencent à apparaître sur les glaces.
_______________________________________________________________________


Le 29: changement de marque de  test pour les nitrites, (je recommande les nitrites test  TETAR  comme ça, il n'y aura plus de poissons dans le bac avant que le test vous prévienne. Si vous voulez un bac sans voir de montée de  nitrites, c'est la solution. Donc les nitrites avec ce nouveau test (JBL)
sont à 0,15 ce jour ah, ah!

Il reste tjrs 2 alevins de la précédente ponte.
    Scène de ménage dans le couple, tout va mal en ce qui concerne la garde des oeufs qui commencent à éclore. Madame discus veut que monsieur lui lâche un peu les baskets, elle est assez grande pour s'occuper seule de la couvée. Le pb, c'est que monsieur pense la même chose en ce qui la concerne. Alors grosse prise de bec,,j'ai été alerté par le bruit des chocs qu'ils faisaient en se tapant avec la bouche, évidemment avec une photo c'est pas très démonstratif.




Ah j'allais oublier il n'y a plus un seul oeuf, je crois que c'est monsieur
qui les a mangés. Il n'y a plus les deux alevins non plus!
_______________________________________________________________________


Le 30, donc après 15 jours de fonctionnement,  les nitrites ont monté un poil, enfin je crois, parce que le test NO2 TETRA indique tjrs zéro et n'a rien vu venir...




Changement de test donc pour du JBL.
Avec ce test c'est plus clair, on arrive à distinguer sans trop de difficultés que les nitrites se situent vers 0,2 mg/L. Je l'ai laissé sur la pastille 0,1mg/L
 pour que la comparaison soit plus évidente.

Siphonage drastique, et très fréquent, pas du tout de nourriture de la journée et changement de 25% d'eau devraient ramener les nitrites au niveau d'hier, soit  0,15mg/L, maxi, à moins que les vendeurs de certains magasins soient des .......... trouvez leur un qualificatif approprié vous même et que les super bactéries dénitrifiantes soient du pipo. Dans ce cas, vous en aurez des nouvelles rapidement sur AQUABASE.ORG, faites moi confiance!

Si on excepte les nitrites et  le pH  (7,05 avant) les autres paramètres sont stables: no3: 10,  no2: 0,2,  Gh: 6,5,  KH: 4, j'ajoute la conductivité 
puisqu'on me l'a demandé, conductivité: 346 micro Siemens

Mesure précise du ph:


Étalonnage du pHmètre dans une solution étalon avant mesure très précise


Mesure dans le bac


Étalonnage du conductimètre dans une solution spéciale 


 Mesure de la conductivité très précise


 _____________________

Les discus:
La bouche de vanille semble ne plus saigner, mais elle a du se faire raboter la nageoire et ça laisse des traces qui ne me plaisent guère!
 

Samedi 1er octobre:
        Bon voilà, ça y est,on assiste à une montée de nitrites tout à fait normale. Rien de nouveau sous le soleil.  sauf que vous pouvez y assister
jour après jour -si vous le voulez- bien sûr.

Ce matin, malgré l'apport d'une demi dose de bactéries bactounet hier soir et de 25%  d'eau, le niveau de nitrites est remonté dans la nuit.

La demi dose de bactéries (pas très courageuses) Bactounet, n'a sans doute pas eu le temps de produire son effet durant la nuit puisqu'on est revenu quand même à  0,2 mg litres. Avec certains écrans les uns le verront en deçà et les autres au-delà, hélas la technique étant ce qu'elle est,
je n'y puis pas grand-chose.

.    ..Siphonage drastique au moindre déchet, heureusement que l'on est samedi, j'ai un peu plus de temps et que les poissons n'ont pas mangé hier.
Même régime aujourd'hui: 
        Pas du tout de nourriture de la journée,  mais soyez rassurés
pour les poissons, je veille et je teste les nitrites.

La preuve ce midi ça a monté encore un peu... Brr

 

Changement de 33% d'eau. On verra le résultat ce soir,



Et en plus du changement d'eau, on ajoute devinez quoi!

Ben oui, on ajoute une dose entière de Bactunet.
Avez-vous remarqué la faute de frappe ?
Moi ça m'a frappé mais je la laisse!

A demain...
_______________________________________________________________________

Dimanche 2 octobre:
Hier soir, après avoir changé plus d'un tiers de l'eau et ajouté une dose entière de bactéries vivantes Bactounet cet après-midi, la mesure du taux de nitrites à 17 h était de 02 et à 20 h 15 donnait ce résultat :


Visiblement c'était reparti à la hausse et je prends la décision de transférer le couple de discus dans un autre bac. Je ne tiens pas à mettre leur santé en péril, pour une démonstration. Donc,  changement de résidence pour les poipois.(ça c'était hier soir 20 h 15)

Ce matin un impondérable (forcément toujours dans ces moments-là) m'empêche d'assister au lever du soleil artificiel, chez la gent aquatique. C'est donc environ une heure après l'allumage des tubes fluos, que je constate les dégâts: pas dans le bac ou il y a des nitrites, évidemment, puisqu'il n'y a  plus de poissons.

Que s'est-il donc passé ? C'est simple: il faut dire que je possède un phénomène, un discus bleu (enfin, je l'appelle comme ça, ou plus exactement je l'appelle Attila.) Vous commencez à comprendre ? C'est un mâle qui a du caractère... caractère de cochon, il est toujours, toujours, toujours, d'une humeur massacrante. Il s'attaque même à des discus deux fois plus gros que lui. Il est trop jeune pour se reproduire, mais pour semer la zizanie c'est un super champion. Il a dû matraquer Vanille (c'est la femelle du couple qui a été mise dans ce bac hier soir), il lui a cassé une nageoire pelvienne et pas mal abîmé les autres. Vanille est une jeune femelle qui ne se laisse pas faire, vous avez pu en voir un échantillon dans la vidéo, et elle a répliqué: résultat, ils ont des séquelles tous les deux.

Voilà pour la petite histoire qui (ne m'amuse guère). Attila est muté d'office, il prend le frais dans un bain antifongique de 30 litres, c'est tout ce qu'il a gagné. Quant à Vanille, à mon avis, elle va poursuivre ses pontes dans ce 350 litres avec une eau quelconque et pas mal de collègues spectateurs, puisqu'elle m'a demandé de lui mettre un cône. Chocolat le mâle, suit tout ça du coin de l'oeil en attendant l'heure de la phase fécondation. La bagarre c'est pas son truc, mais faut pas le chercher quand même,
 il sait se défendre si on l'attaque! non mais.

Bon mais les nitrites?
Quels nitrites? Ah oui c'est vrai, mais on y vient mon bon monsieur!

Contrairement à ce que tout le monde attendait (il faut bien ménager le suspense), il ne s'est rien passé, ça continue à monter, ça  a dépassé la côte d'alerte pour arriver à ce que vous voyez ci-dessous:

à gauche :samedi soir                à droite : dimanche matin onze heures
  

A votre avis, les nitrites sont en régression? Les bactéries JBL ou BACTOUNET ont-elles fait le travail ?

Je pense que cela se passe de commentaires. Il y a eu à la mise en eau du bac la dose prescrite de bactéries JBL.
Ont été ajoutées à ces bactéries JBL, les bactéries BACTOUNET
(une demi dose le lendemain).

Lors du commencement de la montée de nitrites (quinze jours après), ajout encore d'une demi dose de bactéries BACTOUNET.
le lendemain ajout d'une dose complète des mêmes bactéries...

Qu'en est-il?
Jugez vous-même.

Ça ne s'arrête pas là, à demain donc...

_______________________________________________________________________

Nous y voici:
Lundi 3 octobre

 

Ça monte toujours (le taux de nitrites) le test JBL est hors course:
ça dépasse 1 mg/l, pas mal.
Ce soir j'ai peu de temps et je suis découragé: sur le forum il y en a qui ont eu des résultats contraires. C'est impossible. C'est aussi irréaliste qu'une voiture qui roulerait plus vite sans moteur qu'avec. Il y a des explications, on reparlera, de ces fichus nitrites demain ou mercredi. À la prochaine.


 

 

 

 

<

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







 

 

 

 

 

 

 

 

 

Début 2e partie

Nouvelle page 1

  Mardi 4 octobre

_________________________________________________________________________________________

 Mercredi 5 octobre

Les nitrites ne descendent pas (normal). J'ai ajouté hier dans le bac quelques krills pour donner du grain à moudre aux nitrosomonas et surtout aux nitrobacter (éminemment plus sympathiques!) pour améliorer leur  rendement. Ajout dans le filtre d'une oxygénation.

_________________________________________________________________________________________

 Jeudi 6 octobre

Statut quo pour les paramètres.

_________________________________________________________________________________________

 Vendredi 7 octobre

Pas de changement perceptible. Et bien oui, c'est ça une montée de nitrites ou plus exactement une "mise en place du cycle de l'azote". Vous ne connaissiez pas?, sur http:www.aquabase.org il y a beaucoup de réponses sur ce sujet  particulièrement dans le forum!

_________________________________________________________________________________________

 Samedi 8 octobre

Il semblerait que les bactéries de la nitratation se mettent en place. Il semble que le test ne soit pas aussi rouge que d'habitude, c'est très ténu et ce n'est peut-être qu'une impression, attendons ce soir.

Bon nous sommes samedi soir, voici ce que donne le dernier test nitrites fait à 20 heures.

       
Sur cette vue:
                           -flacon du dessus: test de ce midi.
                           -flacon du dessous: test de ce soir.

Il semblerait que ça commence à descendre. Ce n'est pas très visible et comme bien souvent la couleur de l'eau teintée et sa transparence, ne peuvent se situer dans la même gamme de teinte qu' une couleur opaque et couvrante,  telle une encre d'imprimerie. En passant voici pourquoi (entre autre) les tests colorimétriques ne sont pas très fiables et parfois (souvent?) d'une précision  approximative.

_____________________________________________________________________________________

 Dimanche 9 octobre

Cette fois c'est sûr  le test n'est pas aussi rouge que d'habitude. Ça descend bel et bien!

  Hier: samedi 8 octobre

  
                              aujourd'hui dimanche 9 octobre (9 heures)                                                 

Je veux bien vous l'accorder ce n'est pas très évident, mais il faudra vous en satisfaire, les tests colorimétriques, c'est ça!.

Alors ci-dessous, c'est plus visible non?

Ci dessous: à gauche ce soir 18 heures              à droite: ce matin 9 heures.                


Comme vous pouvez le constater, en moins de 10 heures, les nitrites ont descendu considérablement, cela signifie que le processus d' épuration  biologique se met en place.

On peut situer le taux de nitrites entre 0,2 et 0,4 c'est à dire a peu près 0,3 mg/Litre. Je vais avertir Vanille et Chocolat qu'ils peuvent se préparer à déménager pour un retour au foyer conjugal. Tous comptes faits, ,je me demande si je ne vais pas  les laisser encore un moment dans le 360L. pour voir s'ils y pondent et s'ils mangent leur ponte, maintenant qu'ils sont habitués et dominants dans ce bac (rappelez vous j'ai mis Attila en cure forcée.)

__________________________________________________________________

 Lundi 10 octobre

 Attention violente chute de nitrites

Ici c'est vraiment flagrant puisque tout en restant du même ton, la couleur a changé, de la teinte rouge on est passé à la teinte jaune  ( dans la théorie soustractive bien entendu, par rapport à l'écran) donc cette information reste facile à "lire" ce qui n'est pas le cas quand la couleur ne change pas et que le ton est lui seul disponible pour la comparaison, comme dans les test qui précédent celui-ci. On peut considérer que nous en sommes à  0,05 mg/L ou plus probablement 0,08mg/L ce qui est réputé sans danger pour les poissons... Flacon de droite= test de dimanche soir 18 heures.

   

Ci-dessus:Lundi matin 9 heures

 

Ci dessus:Lundi soir 20 heures:

_____________________________________________________________________________________

 Mardi 11 octobre 05

8 heures 30: Cette fois, ça ne peut plus baisser, il n'y a plus du tout de nitrites. QUE S' EST-IL PASSÉ durant cette expérience?

 

Bientôt la suite de notre grand feuilleton  internet : MAIS OÙ SONT DONC PASSÉS  LES NITRITES ?


  ___________________________________________________________________________________

Mercredi 12 octobre 05

MAIS OÙ SONT DONC PASSÉS  LES NITRITES ?

EXPLICATION:

    On peut considérer  l'aquarium avec ce qui s'y passe comme une "sorte de microcosme" un morceau de nature en quelque sorte, un écosystème en modèle réduit.

    Écosystème donc à l'intérieur duquel se déroulent des phénomènes biologiques très complexes, ayant trait à la fois à la physiologie à la physique, à la chimie, etc...,
    Rassurez-vous, je ne vais pas recréer le monde dans votre aquarium, mais tenter de vous expliquer clairement une toute petite partie des phénomènes s'y déroulant. Dès l'instant où vous avez rempli d'eau, votre aquarium, la nature va s'employer à essayer d'y imposer sa loi, et quoique vous fassiez, elle y parviendra toujours.
    Vous pourrez à la rigueur essayer de l'infléchir, si vous semblez y avoir réussi, ce ne sera qu'une apparence. Elle  parviendra au but auquel elle tend, par un chemin différent, à cause de vos interventions, mais globalement, le résultat à long terme sera toujours "la propriété et le travail" de cette nature.
    Elle à tout son temps et si vous essayez de contrecarrer ses lois immuables, elle vous le fera comprendre, parfois de manière extrêmement démonstrative, pouvant aller dans le cas qui nous intéresse (l'aquariophile) jusqu'à la mort d'une population entière des occupants de votre aquarium.

    Le cycle de l'azote (ce que les aquariophiles appellent la montée des nitrites) n'est qu'une infime partie de son chemin vers l'équilibre de la vie. Ce n'est que le début d'un phénomène complexe tendant à transformer les déchets, les choses "mortes", (déjections des poissons, feuilles mortes des plantes, surplus de nourriture etc..." en azote  utilisable par les végétaux pour construire leur structure. Pour y parvenir, la nature utilise ses infatigables ouvriers: les micro-organismes et bactéries.
    Les bactéries chargées de ces travaux sont extrêmement spécialisées et une "équipe" d'une spécialité ne pouvant faire le travail d'une autre, elle travaillent à la queue leu leu, sans trop se mélanger, particulièrement au tout début des travaux.
    Le début des travaux, tout comme la suite, produisent des déchets, en effet, rien ne se perd tout se transforme. En résumant beaucoup, une équipe de bactéries va se mettre en place lentement pour commencer la dégradation des déchets. Leur contrat de travail spécifie qu'elles ne peuvent outrepasser leur spécialisation. Elles ne peuvent à elles seules assurer totalement la phase entière de décomposition des matières organiques. Heureusement, la deuxième équipe d'une spécialisation différente, mais cette fois-ci exigeant une grande quantité d'oxygène (ce sont les bactéries aérobies) finira le travail.
    Voilà c'est aussi simple que ça. Évidemment comme toute démonstration se voulant simple, c'est pour le moins caricatural. Mais déjà à partir de maintenant, vous êtes capables de comprendre pourquoi les bactéries (appelées dénitrifiantes) que l'on vend dans le commerce ne peuvent avoir un résultat optimum sur la mise en place originelle de la montée des nitrites: Elles font partie de la deuxième catégorie (bactéries aérobies) et ne peuvent faire leur travail qu'après ou avec le travail de la première catégorie (bactéries anaérobies) car elles utilisent les éléments chimiques de la première étape résultant du travail de cette équipe précédente.
    Résumons encore plus simplement, la première équipe transforme les déchets de l'aquarium en nitrites. La deuxième équipe "traite" ces nitrites pour les transformer en azote.
    Chimistes et biologistes, vous êtes priés de sortir ou d'arrêter de rire (de lire), il s'agit d'une démonstration extrêmement simplifiée, et bien entendu il y a "quelques" omissions dans cette simplification.
    Reprenons; tout l'intérêt de cette transformation réside dans le fait que les matières organiques polluantes dans l'aquarium, sont transformées en azote assimilable par les plantes. Ce prodigieux travail se met en place seul (sans aucune intervention humaine) entre quinze jours et pouvant aller jusqu'à presque un mois et demi (en fonction de l'environnement).
    La production des nitrites est une phase essentielle et indispensable. Malheureusement pour nos habitants, ces nitrites (NO2) ont la propriété d'être très toxiques.
     A partir d'un seuil (0,3mg/L) ils peuvent devenir mortels avec certains poissons, d'où l'importance d'en tenir compte à chaque début de mise en eau d' un nouvel aquarium.

    Si vous voulez éviter le risque de sacrifier vos nouveaux pensionnaires ne mettez aucun poisson dans votre bac avant un mois...et testez les nitrites très régulièrement auparavant. Dur, dur, mais absolument obligatoire.

                               

                                             

Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus:

    Ce que l'on appelle la "montée de nitrites" en aquariophile est en fait une phase faisant partie d'un processus biologique naturel de dégradation de matières organiques, consistant dans un premier temps, à transformer ces matières organiques en composés ammoniacaux et en gaz carbonique.
    On considère généralement cette étape comme étant la première étape du cycle de l'azote. Elle produit des composés ammoniacaux qui ont la propriété, dans le cas qui nous intéresse, de provoquer un collage des lamelles des branchies des poissons par épaississement de celles-ci. Ce gonflement diminue de façon très importante la surface "efficace" des branchies qui ne peuvent plus remplir leur fonction normalement. Cela conduit plus ou moins rapidement à une asphyxie parfois longue.
    Le poisson manquant d'oxygène n' ayant pas -bien entendu- la moindre idée du processus qui se déroule va rechercher l'oxygène de la seule façon possible dans son état en montant piper l'air à la surface. C’est un avertissement majeur pour l’aquariophile. Cette étape, d'une grande complexité est appelée par les biochimistes : l'ammonisation.

La prochaine principale étape est la nitrification. C'est celle que nous connaissons tout particulièrement en aquariophile, ou plus exactement c'est celle dont nous sommes les victimes visuelles et impuissantes bien souvent. Chez les débutants, elle peut causer des ravages considérables parmi les poissons nouvellement introduits dans un aquarium dès la mise en eau. En effet si les poissons en question, de constitution particulièrement robuste ont pu résister à l'étape précédente de l'ammonisation, ils vont subir maintenant une nouvelle épreuve: celle de la nitrification. Les composés ammoniacaux provenant de l'ammonisation de l'étape précédente sont transformés à leur tour en acide nitreux par les bactéries de la nitrification. Cet acide nitreux réagit avec les bases présentes dans l'aquarium pour produire des sels: les nitrites. Les nitrites empêchent le sang de fixer l'oxygène ce qui produit rapidement la même issue fatale pour nos poissons que l'étape précédente. Cette première phase d'oxydation biochimique de l'ammoniaque en acide nitreux, c'est: la nitrosation. Les micro-organismes qui la réalisent, sont des bactéries du genre nitrosomonas.

Pendant ce temps et au fur et à mesure de la production de nitrites, d'autres bactéries, les nitrobacter, transforment l'acide nitreux et les nitrites en acide nitrique qui à son tour est transformé en nitrates. Cette deuxième étape (transformation de l'acide nitreux en acide nitrique) c'est: la nitratation. Ces deux phases (ammonisation et nitrification) transforment l'azote organique en éléments minéraux, directement utilisables par les plantes, en quelque sorte, en nourriture (engrais).

Ces transformations sont possibles grâce à des  micro-organismes autotrophes qui en tirent les éléments minéraux utilisés pour leur propre constitution. Ils n’utilisent pas la lumière, mais leur besoins en oxygène sont très importants. Leur milieu doit être en adéquation avec leur spécificité et toute dégradation de celui-ci (antibiotiques, baisse du pH, pollution chimique ou modification brutale du milieu, surpopulation) peuvent causer leur récession pouvant devenir fatale dans les cas sévères. Ce phénomène ne manquera pas d’amener au -minimum- des désordres plus ou moins importants, à terme variable, parmi la population de l’aquarium. En aquariophile quand le phénomène devient visible, c’est qu’il est déjà bien tard pour intervenir. Un vieux dicton  est plus que jamais à l’ordre du jour: MIEUX VAUT PRÉVENIR QUE GUÉRIR.

 

 



Qualité de l'article, hors mise en page.
Qualité
 1   2   3   4   5 
Voter
Voter
La moyenne des 274 votes est de 4.4

Commentaires
Ajouter un commentaire pour cet article
Ajouter
04 nov. 2015 22:45 - lolo0231 Bon moi aussi j'arrive un peu tard (comme l'article, hé, hé, hé). Mais mieux vaut tard que jamais, non? Très bon article qui ne se veut pas scientifique comme le rappel maintes fois son auteur. Lecture sympa pour la soirée malgré les soucis de mises en pages. Mais cet article résume bien encore la vertus essentielles d'un bon aquariophile : patience et observation. De plus il rappelle qu'au final ce petit bout de nature n'apprécie pas qu'on y mette les mains trop souvent et qu'on essaie de faire en sorte que dame Nature s'active plus vite...
26 avril 2011 23:36 - chmat excellent sujet meme apres des annee mdr
j ai use de bacterie. plus jamais je ferais cette erreur la precipitation du debutant vos mieux recuperer le jus des anciens filtres si cela est possible
merci a toi pour ton travail
amicalement chmat
23 janv. 2009 18:12 - wimereux Volume 60, modérement planté, en eau depuis 3 semaines, montée lente des nitrites pas de vrai pic.Du coup, "pour voir", j'ai testé et du jour au lendemain, plus de nitrites, stable depuis 5 semaines donc, ça a marché... Je testerai la même marque sur mon prochain aqua dans quelques semaines et je posterai le resultat (je n'ai bêtement pas noté la marque)... C'est un peu comme l'astrologie en fait... Certain horoscopes sont exactes sans qu'on sache vraiment pourquoi :-)))
27 août 2008 23:27 - korben_dallas Bonjour
oui c'est un bon article alors merci.
Cependant, j'ai mis en route un bac de 125 l , avec substrat, très planté + décor en racine (x2) et pierres de lave.
j'ai ajouté des bacteries liquides pour aider la filtration(4 mousses:1 verte et 3 bleues+ perlon) mais pas pour introduire de suite des poissons (dangereux).
j'ai ajouté plusieurs fois du produit easy life masse filtrante -pas touche aux masses de filtrations pendant 3 semaines-
mise en eau 2/3 eau robinet et 1/3 eau osmosée le 28/05 et introduction de 5 poissons le 12/06 -60 litres d'eau changée en trois fois sur la période- Aucune montée de nitrite décelable par test (période de rodage et après), malgré un controle regulier (tous les 2 jours)-
au final
no3:15/no2:0/Gh:14/kh:6/ph:7.2/Fe:0.3 et ajout de co2
j'ai ajouté d'autres poissons tous les 5 jours en continuant les tests.
aucun nitrites, pas de mortalité et même des repros (guppys ; platys:facile c'est vrai).
j'ai peut être eu de la chance mais personne ne pourra le dire, l'observation a primé pour moi.
J'ai mis en route fin juillet un nano cube30L (sol + plantes)et là j'ai eu des nitrites en moins de 15 jours (01 mg/l) - pas de bacteries cette fois au départ et moins de produit easy life.
Mais suite à la montée j'ai décidé d'ajouter du Dénitrol : mon taux de nitrites est redescendu à 0.5 mg en 1 jours et 0 mg le 4 ème jours.Plus de nitrites la semaine suivante.
Il n'y a pas de généralité, les bactéries sont peut être un mirage, il faut savoir être un brin patient et attentif.
Mais chaque expérience est unique.
C'est juste la mienne.



27 août 2008 20:09 - jm57 felicitation pour l'article.
un peu plus de detail aurait bienvenue( frequence de nourrissage,type de nourriture,temperature,volume et type de filtration...etc)
j'ai tenté cette experience aussi sur differents bacs et avec differents produits ex :2 bacs de 96 Lts avec contenu strictement identique,meme masse filtrante (mousse+ceramique),meme quantité de sable,de plantes,meme eclairage,puissance de filtration...etc...resultat sans appel , la plupart des bacteries du commerce sont totalement inefficaces.....certains produit semblent toutefois sans empecher la montee de nitrite,permettre un develloppement plus rapide des bacteries et donc une baisse plus rapide des nitrites apres la montée....
Quoi qu'il en soit aucun de ces produits n'empechera une montée de nitrite sur un aquarium entierement neuf...
29 mars 2008 12:38 - fannou Salut H.Deuzot,
Je ne nie en aucun cas tes résultats (y compris ceux avec et sans sol) que tu obtiens mais j'essaye de les interpréter à partir des informations que tu nous donnes.

Pour le test présenté :
1 : l'aquarium semble d'un volume aux environs de 100L et équipé comme filtration d'une cloison fermée par une mousse bleue fine (apparemment c'est le seul équipement de filtration où j'ai raté l'info dans le texte)
Je penses que tu seras d'accord pour dire que ce volume serait, s'il s'agissait d'un aquarium de maintien trop petit pour les discus
Conséquence : la quantité de polluants sera dès le départ élévée (surpopulation)

2 tu dis avoir ajouté une dose de bactéries le 5/09 (une dose de démarrage ou une dose normale d'entretien ? (tous les produits dénitrifiants préconisent pour un démarrage de multiplier cette dose ! ex : biodigest démarrage : 1 ampoule pour 60 L+1pour le filtre (entretien : 1 pour 1000L)

3 la dose suivante est injectée 15 jours plus tard (alors que pour un démarrage ils faut pour beauoup de produits répéter cette dose dans les jours qui suivent : tout dépend du fabricant)
Tu attends donc une montée de nitrites pour "traiter" ce qui n'est pas dans les recommandations des fabricants

4 le choix du mode de filtation empèche le développement des bactéries anaérobies car il est incomplet et , en conséquence favorise l'accumulation de nitrites et défavorisant leur dégradation

Attention : je ne dis pas que l'ajout de bactéries empèche le montée de nitrites (ce qui voudrait dire qu'il restent à 0) mais la limite.

La surpopulation (2 gros discus pour un "petit" volume), la faiblesse de filtration (1 mousse bleue) font qu'a mon sens les nitrites sont "gonflés" car comme tu l'expliques leur dégradation est la conséquence d'une suite d'actions de divers êtres vivants agissant dans des conditions différentes (ce qui n'est pas le cas dans ce bac)

Enfin je te rejoins quand tu sous entends que les bactéries dénitrifiantes ne sont pas la panacée (car elles n'annulent pas la montée de nitrites) mais j'ai plusieurs fois eu l'occasion de pratiquer des mises en eau avec des bactéries et, à chaque fois, je n'ai jamais constaté une telle montée car les aquariums étaient différents du tien en terme de filtration et de production de déchets

Donc, je pense que les bactéries ont un effet bénéfique sur la mise en eau d'un aquarium et oui, si il est filtré correctement planté et peu peuplé, elles limitent la montée de nitrites.

Je n'ai jamais eu de fortes montées ni de decès (même avec des pirhanas gros pollueurs) en utilisant cette méthode.

Attention cependant : l'ajout de bactéries ne permet pas d'introduire d'un coup, au démarrage du bac la totalité de la population d'un aquarium ! (Et c'est certainement ces cas qui sont la cause des échecs constatés par pas mal aquariophiles) Là, on peut dire que les fabricants font un abus de language car ils disent seulement "permet d'introduire les poissons dès le lendemain" sans préciser la quatité
29 mars 2008 11:22 - H.Deuzot Amicalement,
H.Deuzot.

Bonjour,

Pour te répondre Fannou,

Il faut dire tout d'abord que je ne pars pas d'un postulat comme tu sembles le croire, mais d'une une réalité tangible. En fait de plusieurs réalités, de beaucoup de réalités même, puisque j'ai fait de maintes tentatives également avec des sols et aussi des sols et des plantes, des sols sans sous sol, des plantes sans sol et à chaque fois le résultat a été le même: la montée de nitrites a eu lieu quel que soient les bactéries utilisées. Je parle ici de montée visible (testable pardon) par les aquariophiles avec les tests que l'on peut se procurer dans le commerce aquariophile.

Je n'ai jamais eu la prétention de faire de cette expérience ponctuelle mais fort souvent renouvelée une réalité scientifique, (si tu as bien lu, je parle de démontration caricaturale, c'est pour te dire que je ne lui accorde pas la moindre toute petite portée scientifique, telle tu l'insinues, ce serait à se tordre de rire.

J'ai simplement réalisé une expérience (ça ne me plaît guère comme appellation d'ailleurs!) que les aquariophiles réalisent tous les jours dans des conditions de réalité variable, c'était un bac sans sol mais il y a une telle masse de mousse bleue que la colonisation par des bactéries devrait avoir lieu (et a lieu) sans problème. A noter que les bactéries JBL sont supposées être efficaces pour le démarrage du filtre...

Pour rendre scientifiquement valide une expérience de ce genre, il n'est pas seulement nécessaire de mettre deux expérience en place, il faut encore se placer dans des conditions reproductibles et de pouvoir établir un protocole, ce qui n'est pas la portée d'un aquariophilie moyen ni même à la portée d'un petit laboratoire, et je sais de quoi je parle.

Je ne nie nullement que l'apport de bactéries en" bon état" peut "plus ou moins aider dans certaines conditions le cycle de l'azote, mais je m'insurge avec vigueur surtout et particulièrement contre le fait de mettre des poissons deux ou trois jours après la mise en eau comme je le dis au début de l'article.
Je me cite: "On met les bacs en eau avec introduction des poissons dès le lendemain. J'avais déjà essayé ce système il y a quelques années, à maintes reprises, sans le moindre succès, quelle que soit la marque des bactéries utilisées."
Alors si tu le veux bien, ne viens pas me chatouiller dans le domaine scientifique, c'est complètement hors sujet. C'est une démonstration purement pratique avec tous les aléas que cela comporte.
Cependant quand les résultats sont confirmés par un très grand nombre (et c'est le cas), même si elle ne permet pas de tirer des conclusions justes scientifiquement, elles s'imposent par évidence, même et surtout quand les fabricants s'ingénient insidieusement à nous faire ouvrir le portefeuille , sous pseudo couvert scientifique, à mes yeux fort déplacé.

Amicalement,
H.Deuzot.
29 mars 2008 11:11 - tooxy60 personnellement je n'ai pas rencontré de probleme de nitrites avec le denitrol, peut être de la chance, par contre je l'ai utilisé dans un bac avec plantes et substrat et mon filtre avait tourné quelque mois dans un autre bac et j'ai aussi ajouté de l'eau d'un autre bac qui fonctionne depuis longtemps
29 mars 2008 00:19 - lordprimo Superbe article et de qualité !

Même si ce n'est pas scientifiquement explicite, c'est tout de même réalisé avec un grand professionnalisme.

Je n'ai pas encore monté mon aquarium (ce sera un recifal), mais je serai aussi exposé à ce genre de soucis au lancement de mon bac.

Un dernier mot : "Bravo"
28 mars 2008 23:42 - fannou En fait, tes conclusions ne sont pas justes car ton postulat est faux (tu pars du principe que l'ensemble de réaction dénitrifiantes ont lieu dans l'eau ou dans le filtre et que ta souche de bactéries "bactounet" n'est composée exclusivement de bactéries dénitrifiantes agissant en pleine eau ou dans le filtre).

Le fait de réaliser l'expérience sans sol est une grave erreur ! Dans la nature, la dégradation des nitrites à lieu essentiellement dans le sol mais il est absent de ton test !
Du coup, ton test occulte totalement les interactions eau/sol (qui existent dans n'importe quel aquarium)
Petit rappel : http://www.prodibio.fr/france/epuration_bio.htm

Or l'efficacité des bactéries dénitrifiantes n'est optimale qu'aux alentours d'un pH de 8 (ce qui n'est pas le cas de l'expérience : cas des discus)

Enfin, la validité scientifique de ton test n'est pas valable (même si les résultats sont justes !) car pour étudier l'effet des bactéries introduites, tu aurais du réaliser 2 expériences simultanées avec pour chacune d'entre elles les mêmes conditions (les plus proches possibles d'un aquarium classique : pH, taille des poissons, quantité de sol, vitesse de filtration...) sauf que dans une d'elle, tu introduis des bactéries et pas dans l'autre (notion d'expérience témoin) ainsi, tu peux tirer une conclusion sur l'efficacité des bactéries.

En gros, une petite erreur de "modèle" de départ ne te permet pas de tirer des conclusions justes scientifiquement.
C'est "l'effet papillon" (rien a voir avec le ramirezi ;-))
28 mars 2008 22:15 - fannou Bien évidement, il est beaucoup plus difficile de faire que de critiquer !

L'expérience est passionante (tout comme les commentaires) mais en tant que scientifique 2 petites choses me gênent :
1 : je pense aussi que les doses de bactéries n'ont pas été respectées pour l'expérience

2 : ce qui me gêne le plus c'est qu'elle a été réalisée dans un bac de reproduction : la je vais être plus long

Le problème est que ton bac ne contient :
- ni sol (enfermant donc des bactéries anaérobies).
- Ni êtres vivants décomposeurs (se chargeant de débrader les déchets avant les bactéries.
- Ni plantes
- de plus elle à été réalisée avec de "gros" poissons (magnifiques ceci-dit)
Bref comme tu le dis : c'est un milieu totalement artificiel qui ne correpond pas à la maintenance classique des poissons

Pour résumer, tu occultes dans l'expérience tous les commensaux qui sont nécéssaires à la dégradation des dechets en ammonium jusqu'en nitrates.

Je pense que l'expérience serait plutot à réaliser dans un aquarium un peu plus "réel"

En tout cas le mérite de ton expérience est qu'elle est reproductible et donc, les résultats sont incontestables. De plus, tu as le Grand mérite de l'avoir fait très sérieusement

Malheureusement, je pense que tes résultats ne sont pas valables pour un aquarium (j'ai pratiqué les 2 méthodes avec et sans bactéries et je n'ai jamais constaté une telle élévation des nitrites dans mes bacs avec des bactéries)

Merci encore pour ce travail colossal
13 oct. 2007 23:57 - zedzed1997 anti nitrites magiques pas efficaces !!! si j'ai bien tout compris
article très très intéressant, on peut remarquer ques tests chlorométie sont durs à lire
merci pour cette grosse demi heure de lecture intructive qui devrait être imposée !!!
14 mai 2007 18:42 - H.Deuzot Bonjour,
Le post immédiatement ci-dessous est destiné plus spécialement à Atlantine. Toutes mes excuses pour cet oubli.
H.Deuzot.
14 mai 2007 18:36 - H.Deuzot
Je ne sais pas si tu as appris certaines choses sur les nitrites, mais il est toujours bon de les répéter:

Les nitrites n’apparaissent pas immédiatement après la mise en eau dans un aquarium nouveau, il leur faut un certain délai quelquefois 5, 6, 7, 8 jours, quelquefois bien plus, pour qu’ils commencent seulement à être détectables. Ensuite, ils peuvent augmenter quelquefois très vite quelquefois très doucement. Cette croissance peut durer une semaine ou plus ou seulement quelques jours.

Il n’y a pas de règles bien précises, tout dépend de l’environnement qui est différent d’un bac à l’autre.
Ensuite, cela redescend: ça peut se faire très rapidement en une journée ou un peu plus: Trois ou quatre ou cinq ou même 6 ou 7 jours.

Durant la période complète à partir de la mise en eau, jusqu’à ce que les nitrites soient revenus à 0, il peut s’écouler jusqu’à un mois et demi, c’est assez rare, mais cela arrive de temps à autre.
En général, au bout d’un mois, c’est terminé. Cependant si on ne mesure pas à l’aide d’un bon test, on ne peut pas en être certain.
Durant toute cette période il est obligatoire de ne mettre aucun poisson dans l’aquarium sous peine de lui faire subir des séquelles importantes, pas forcément visibles et pouvant aller jusqu’à la mort.


J’ai fait des dizaines de tests et bien d’autres aquariophiles aussi sans jamais avoir pu mettre en évidence l’efficacité des bactéries commerciales pour empêcher les montées de nitrites.
Les montées de nitrites c’est-à-dire le cycle de l’azote doit se mettre en place d’une certaine façon immuable. Si on l’empêche d’une façon ou d’une autre, il le fera dès que possible, c’est une obligation absolue, raison pour laquelle les bactéries du commerce n’ont pas intérêt à abolir ce cycle ni même à essayer de le moduler, mais à vous faire croire à leur utilité.

On vous vend du vent, c’est pourquoi je me casse la tête à essayer de vous le faire comprendre. Mais bien entendu comprend qui veut.

Quant aux discus rassures-toi, il n’y a là rien de triste, ils n’ont absolument pas eu à souffrir de cette expérience, juste un peu “énervés” par les changements de bac, mais cela, ils en ont une certaine habitude.

Quand j’ai fait cette expérience, je savais où j’allais et j’avais éventuellement les moyens d’arrêter instantanément une montée de nitrites, si j’avais été dans l’obligation de le faire, mais il était plus simple de changer les poissons de bac, et après tout, c’est la faute des bactéries qui n’ont pas fait leur travail. Si j’avais cru leur baratin, mes discus ne seraient plus de ce monde... Cela aurait été vraiment triste. Alors les bactéries du commerce, une fois plus que l’on ne vienne par me dire que ç’est efficace.

Je t'indique un lien ici, sur mon site perso, qui te permettra de te faire une opinion sur la façon dont je conçois la maintenance des poissons. tu verras que je n'encourage pas le laisser aller en ce qui concerne le bien-être des poissons.
http://www.aquabases.com/index-bis.htm
et celui-ci où tu trouveras sans doute des informations sur la mise en place du cycle de l’azote, c’est-à-dire les montées de nitrites comme on dit souvent, qui n’en sont qu’une conséquence.
http://www.aquabases.com/lecycledelazote.htm

j'espère t'avoir été un peu utile (un peu tardivement).

Amicalement,
H. Deuzot.
14 mai 2007 16:53 - H.Deuzot Avé Studio54

Bonjour, je dois reconnaître que c’est un peu et même pas mal fouillis mais c’est la première fois que je tente de faire entrer des photos dans une page qui n’est pas conçue pour recevoir des photos de cette taille dans ces articles.
C’est au prix d’un gros travail que j’ai mis cet article à disposition des débutants sur un site qui n’est pas le mien. Il a fallu que je modifie l’article originel des dizaines de fois et fasse vraiment de très nombreuses essais pour y parvenir.
Ceci étant expliqué, si tu ne vois pas clairement le résultat, il y a un os. Ou tu as lu en diagonale et un peu dévié ou je m’explique comme une patate. C’est possible.

En tout cas, pour moi les bactéries fonctionnent bien , mais pas pour mettre des poissons immédiatement mais pour ponctionner les portefeuilles, alors là chapeau!! Je ne vois pas d’autre utilité.

L’échec de cette “expérience” à été maintes fois précédé d’autres, toutes les tentatives ont mené aux mêmes échecs avec des tas d’autres marques (plusieurs dizaines de fois) et à chaque fois le résultat à été le même, les bactéries du commerce n’ont jamais empêché l’apparition de nitrite . Exactement comme quand on ne les utilise pas.
Si tu avais lu tout l’article assez attentivement tu saurais pourquoi j’ai utilisé ces marques. Sur le papier c’est présenté de façon à induire en erreur et les gens se laissent prendre. Je pense que c’est ton cas. Ton résultat me laisse dubitatif quand on sait que certains tests commencent à indiquer les nitrites péniblement vers 0,5 0,6mg/L et encore...

Tu dis:”Je ne vois pas pourquoi a l'heure d'aujourd'hui il ne serais pas possible de veillir l'eau artificiellement, et de bien le faire.” l’eau ne vieillit pas l’eau que tu as dans ton bac est déjà bien vieille elle est âgée de plusieurs centaines de millions d’années, il s’agit de molécules et d’atomes. Par contre dans ton bac se met en place le cycle de l’azote et il n’a pas besoin de nous pour le faire, il le fait tout seul depuis que l’eau existe...”vieille” ou pas. L’eau neuve n’existe pas, c’est un cycle qui n’est pas une vue de l’esprit contrairement à l’eau neuve.

Tu dis n'avoir jamais eu de pertes, c'est fort possible, mais cela ne signifie pas pout autant qu'il n'y a jamais eu de nitrites. On connait malheureusement assez bien la plupart des poissons qui ne semblent pas incommodés par les montées de nitrites et les subissent quand même sans séquelles... apparentes.

Enfin, c'est mon point de vue largement corroboré, mais bien entendu la liberté de penser le contraire est une évidence.

Amicalement,
H.Deuzot.
03 mai 2007 17:04 - Atlantine Bonjour,

Je débute dans l'aquariophilie, j'ai un aquarium de 75 l depuis février 2007 au bout de 1 jour j'ai fait un test de l'eau au magasin, tout était bon aucune nitrite. Je pouvais donc prendre des poissons (guppy et nettoyeur) au bout de 5 jours, monté de nitrite 0.05 environ donc changement d'eau tous les jours 20% et rajout de bactinet. Au bout d'une semaine revenu à 0.Les poissons ont tenu le coup.
J'ai un aquarium de 300 L mise en eau le 19 avril 2007 j'ai mis les plantes deux flacons de bactinet et des escargots au bout d'une semaine. le 20 avril test tout est bon sauf PO4 à 1.5. Hausse des Nitrite à partir du 25 avec 0.2, j'ai rajouté un flacon de bactinet. le 30 avril baisse à 0.1 je rajoute un flacon de bacnet. Jusqu'au 2 mai toujours à 0.1 et aujourd'hui 0.05. Je pense que les bactinet joue un role mais il faut laisser faire la nature. S'il faut attendre 3 semaines avant de mettre des poissons eh bien il faut le faire. Un aquarium meme sans poissons c'est comme meme magnifique, de voir les plantes grandir,et de voir son aquarium prendre vie. je trouve votre expérience très bien mais triste pour les discus.Et j'en ai appris un peu plus sur les nitrites. Pourtant je suis pressé de mettre mes poissons du petit au grand aquarium, mais je préfère attendre les 3 semaines meme voir 4 semaines pour etre plus sur, je n'ai pas envie de perdre mes poissons surtout que j'ai des bébés guppys. Merci pour toute ces précisions.
02 mai 2007 15:06 - studio54 Bonjour, bonne explication, quelque fois on se perd dans la vie des Discus mais bon...Au final alors ces bacteries ca marche ou pas ? Pourquoi citer une marque en particulier ?

J'utilise deux marques différentes, je démarre mes bacs avec et je met les poissons non pas le lendemain mais dans l'heure qui suit. Jamais eu de pertes. J'y crois beaucoup sinon je ne procederais pas comme ca, du coup je passe un mois a controler mon eau chaque jour ou plusieurs fois par jour, je ne suis jamais tranquille, mais dans mes expériences, je suis vraiment satisfait du résultat.

Je ne vois pas pourquoi a l'heure d'aujourd'hui il ne serais pas possible de veillir l'eau artificiellement, et de bien le faire.

Enfin l'article est bien, j'ai apprécié, mais un echec sur l'expérience ne veut pas forcement dire que toute les bactéries (vendu pour activer rapidement) sont mauvaises ou que le principe des activateurs de processus est mauvais.
02 déc. 2006 18:23 - cosphy Bonsoir,
J'ai lu ton article.
Pour ma part, je m'ai rien appris de nouveau, mais je tiens à te remercier quand même.
13 août 2006 00:27 - H.Deuzot Gagné! Bonne déduction.
11 août 2006 13:53 - Fleuve noir Expérience très intéressante et instructive.
Je me suis toutefois posé la question de la filtration de ce bac : il manque un descriptif.
J'ai déduit de moi-même que le contenu du filtre était neuf. Ai-eu raison ?
23 mai 2006 08:52 - H.Deuzot Avé Gdv45

"" j'ai évoqué ton nom dans un post... j'espère que tu ne m'en tiendras pas rigueur, c'est pour la bonne cause... ""

Les lignes ci-dessus entre ""___"" étaient destinée à Philoubetta, mais ce n'était pas très explicite de ma part... et généré par un post que l'on ne peut éditer ...

J'éspère que le "grand gooroo" va nous gratifier d'une édition dans ces posts ci aussi,dans sa nouvelle version.
Ça pourrait éviter ce genre de bévue.
je comprends mieux ton allusion à l'honnêteté intellectuelle maintenant.

Excusez moi tous les deux pour ce hiatus épistolaire très mal inclus.

Amicalement,
H.Deuzot.
20 mai 2006 23:42 - gdv45 Salut,

Pourquoi je t'en tiendrais rigeur (je t'ai surement déjà sité, notement pour cet article) ? De toutes façon, j'assume parfaitement ce que je peux ecrire et je pense que tu as suffisemant d'honnêteté intellectuelle pour ne pas le déformer.

Ciao
19 mai 2006 06:57 - H.Deuzot Avé JakezDaniel

Sincèrement merci.
19 mai 2006 06:39 - H.Deuzot Avé philoubetta

"J'ai vendu de ces bactéries à un moment donné.
J'ai arrêté depuis car ce produit coute très cher et ne marche pas.
Amicalement."

Ce n'est pas moi qui te contredirai.
merci pour le coup de main. On est des briseurs de rêve! Cest pas marrant.(Salut GDV45 et désolé)

j'ai évoqué ton nom dans un post... j'espère que tu ne m'en tiendras pas rigueur, c'est pour la bonne cause...

http://www.aquabase.org/forum/view.php3?f=1&mid=371051#371051
19 mai 2006 06:24 - H.Deuzot Avé Canavol
Chacun est libre de penser ce qu'il veut.

Pour ma part, je ne vois vraiment pas à quoi peuvent servir les bactéries du commerce.
j'ai pu le vérifier à maintes reprises, ou alors je n'ai vraiment pas eu de chance: ça na jamais marché.

Quelques rares fois même, sans introduire la moindre bactérie du commerce, il ne s'est pas produit de montée de nitrites du tout...

Amicalement.
18 mai 2006 14:53 - JakezDaniel Salut,

"L'intérêt est le commencement de la compréhension et tu verras, plus on sait, plus on a envie de savoir.
Dans les cas graves, ça peut même devenir obsessionnel."

C'est si vrai :-)
18 mai 2006 14:16 - H.Deuzot Avé seluJ

Si tu ne comprends rien à ce que tu énumères, nous sommes assez proches, parce que moi je ne comprends rien aux acharnés qui ne veulent rien comprendre.

Tu me fais un grand plaisir en me disant que je te pousse un peu à en savoir plus.
J'estime que si tu ne comprends rien, (enfin tout est relatif avec le coup de pouce que tu m'as donné je pense au contraire que tu comprends beaucoup de choses.) c'est qu'on n'a pas pu t'intéresser.

L'intérêt est le commencement de la compréhension et tu verras, plus on sait, plus on a envie de savoir.
Dans les cas graves, ça peut même devenir obsessionnel.
Alors, si je peux contribuer un peu à te motiver, je serai fier.

Tout à fait amicalement,
H.Deuzot.
18 mai 2006 13:57 - H.Deuzot Avé Peg88

Les débutants hélas, la plupart du temps achètent leur bac et leurs poissons et seulement quand ils ont des problèmes, viennent lire le test. C'est mieux que rien, mais souvent trop tard, c'est là un fameux problème. Je n'ai pas de solution en vue et c'est bien dommage. Si quelqu'un à une idée, j'achète...

Amicalement.
18 mai 2006 13:53 - H.Deuzot Avé Gdv45

Ben oui, les bactéries "dénitrifiantes" sortent des laboratoires presque aussi vite qu'elles se reproduisent.;-)

Philoubetta vient de te donner son avis et je le partage entièrement: il sait de quoi il parle.

Je ne recommencerai pas ce genre de test, c'est trop difficile à mettre en page, j'avais commencé un site pour expliquer toutes ces choses et d'autres en détail immédiatement accessible sans recherche, mais par manque de temps, je crois que je vais abandonner.

J'ai envie de tester uniquement les bactéries auxquelles Tigresie fait souvent référence (je ne me souviens plus de leur nom) et si le temps me laisse un peu de marge, j'espère bien le faire, mais ce sera le seul.

J'ai remis en eau très récemment un petit bac 100 litres, avec sol, tout-petit filtre, plein de plantes, tout est neuf (excepté les plantes bien évidemment) sans le moindre ajout de bactéries, il lui a fallu seulement une semaine pour la montée de nitrites.

Je me demande sur quels critères objectifs se basent ceux qui trouvent que les bactéries du commerce réduisent le temps d'attente!

À bientôt j'espère.
18 mai 2006 12:53 - gdv45 Pour Philoubetta,
Salut et merci pour cette précision. Je ne te cache pas que tu viens de me sapper le moral car je trouvais que ce produit avait une âme de vaincueur.
Ciao.
GDV45
15 mai 2006 23:51 - philoubetta J'ai vendu de ces bactéries à un moment donné.
J'ai arrêté depuis car ce produit coute très cher et ne marche pas.
Amicalement.
15 mai 2006 22:58 - canayol article bien fait de tres beaux poissons mais moi pour ma part je pense que l'on peut avoir de très bonne bacteries vivantes perso g essayé les BACTINETTE DE SOLL dans un 300l avec 6 pyrahnas carnivores je les ai nourrit avec parsimonie + une bonne aeration resultat nickel les nitrites legere hausse jusque 0.1mg/l
et pas d'ammoniac g fait les test sur 2mois tout les 3.4 jours
13 mai 2006 02:28 - korso Merci pour cet article, que j'aurais aimé avoir lu avant la préparation de mon premier aquarium. Heureusement que j'avais des poissons solide.

Mon expérience la plus périlleuse je l'ai faite lorsque mon aqua. 120L s'est cassé et que j'ai du en acheter un de 300L en urgence, le mettre en eau et y transférer les poissons. J'ai improvisé, comme le filtre n'était pas le même j'ai mis toute ma masse filtrante dans un bas, j'ai récupéré le sable. 300l d'eau du robinet.
Mon eau testée tous les deux jours en labo. nitrites à 0,2 durant 3 jours avec changement d' 1/3 de l'eau par jours. Nitrite 0 au jour 4.
Je pense à la chance du débutant, je n'avais mes poissons que depuis trois mois. Résultat, un guppy n'a pas survécu.

Encore merci pour l'article.

12 mai 2006 20:46 - seluj bonjour h.deuzot,
je ne comprend rien à la chimie, biologie,physique, algèbre, math et équations en tout genre, j'y suis allergique depuis toujours, je crois même que c'est un blocage psychique, pour vous dire....
heureusement, heureusement, qu'il y a des gens comme vous pour vulgariser, expliquer clairement aux débutants dénués de tout bagage scientifique, ce qui se trame dans nos fichus aquariums,
décrire les divers processus de la chimie de l'eau, nous aider à comprendre et même parfois (miracle en ce qui me concerne) nous pousser à en savoir plus.
merci pour cette article qui m'a beaucoup apporté.
le profane vous salue bien
jules
12 mai 2006 10:26 - peg88 Coucou :)
super ton article hdeuzot au moins il prouve que les bacteries ne fonctionnent pas en esperant que les amateurs viennent voir ton article avant d'acheter l'aqua et les poissons en meme temps
11 mai 2006 21:36 - gdv45 Salut,
Le Jardilande de chez moi a un nouveau produit : BACRINETTES de chez söii. Cest des baactéries fraiches encapsulées(qui "dévorent" NH3, NO2, NO3). En faite, ils ont une "fontaine" et il conseille d'utiliser le produit de suite après l'achat. Bien évidement ils disent que grace à leur produit on peut mettre les ppoissons tout de suite.
J'ai pas l'experience de ce produit mais sur le principe il me semble excélent.
Si tu veut un scann de la pib, donne moi un mail.
GDV45
08 mars 2006 14:17 - H.Deuzot Salut Striker 310.
Tu vois, je l'ai publié quand même. Et ça n'a pas été de la tarte pour inclure les photos.

Pour ce qui est des maths, rassures-toi, je n'ai rien oublié pour la bonne raison que je n'ai jamais rien appris, j’ai pas assisté aux cours de maths, j'allais me balader à l’aquarium public
.
Hum, bon, pour faire l’intéressant ,je vais peut-être donner des idées à certains. S'ils ont envie d'aller voir les aquariums publics, qu’ils le fassent en dehors des heures de cours, c'est préférable!
Pour revenir au sujet: Les deux explications lues à la suite l'une de l'autre vont les rendre cette fois-ci totalement incompréhensible pour tout le monde. Pour moi, ce n’est pas une question de compréhension c'est une question d'inadéquation, pourquoi mettre nitrite devant NO2? Ça fait double emploi et ça mélange tout. C’est plus proche de la sémantique que des maths. Mais ce n'est pas d’une importance capitale, loin de là.

Je te remercie de tes appréciations au sujet de l'article. Tu n'en es pas encore dégoûté à force de le lire ?. Je trouve que l'article que tu as fait n'est pas mal non plus, loin de là. Tu as du t’amuser aussi pour inclure les tableaux ( les renseigner aussi d’ailleurs!), je ne vois même pas comment tu as pu faire pour les mettre en place! Belle performance .
À la prochaine.
06 mars 2006 23:37 - striker310 Ben alors H2O, tu as oublié tes cours de Math (chapitre inéquation)! ;-)
en reprenant le cas ci-desous: 0.6<NO2<0.8mg/l

0.6<NO2 : Les nitrites sont supérieurs à 0.6 mg/l
NO2<0.8 mg/l : Les nitrites sont inférieurs à 0.8 mg/l

Donc le taux de NO2 est compris entre 0.6 et 0.8mg/l.

Amicalement. Et bravo pour ton article bien évidemment.
06 mars 2006 13:18 - H.Deuzot Avé Titophe2
Et bien merci pour les appréciations.
Mon article un régal ? Pour les débutants je le souhaite et l’espère. C'est le but. Enfin je ne m'attendais pas un qualificatif aussi "corsé" parce que cet article justement, destiné aux débutants renferme quelques non-dits et simplifications "rustiques". Je ne parle pas de(s) l’ammoniac(s) ni de leurs relations avec le pH pour ne pas compliquer, et c'est une lacune. Si ce n'était pas si "compliqué" à réaliser pour la publication, j'aurais aimé faire la même chose en plus explicite, mais quand on ne veut pas introduire de chimie, c'est de la super haute voltige et sans filet.

À propos de chimie, je ne comprends pas exactement ou plutôt on peut comprendre de différentes façons ce que tu as voulu dire : un petit exemple :
28/02/2006 nitrite 0,6<NO2<0,8 mg/l cela ne m'apparaît pas très clairement.
NO2, ce sont bien les nitrites tu indiques ?: 0,6 pour les nitrites inférieurs aux nitrites et inférieurs à 0,8 mg/l .
Ensuite tu écris :
-01/03/2006 nitrite 0,8<NO2< 1 mg/l
-02/03/2006 nitrite NO2 > 1 mg/l
Désolé, ça ne m'apparaît pas très clairement.
C'est vrai que l'on me dit souvent que j'ai des circonvolutions cérébrales un peu particulières, alors ne t’attardes pas trop à mes remarques.

- qui m'a rassuré sur mes valeurs de nitrite car très très souvent les valeurs annoncées sont beaucoup plus faibles,pourquoi?

Si tu veux parler des valeurs de la montée de nitrite plus faible, c'est tout à fait normal comme tu l'as compris il n'y a pas une montée de nitrites mais des montées de nitrites, aucune ne ressemble exactement à l'autre. De plus beaucoup d’aquariophiles utilisent des tests qui ne sont pas des champions de précision tel celui que j'utilisais avant le J. B.L. donc nitrites égale 0 et 0 c'est une valeur faible.
Très faible c'est pourtant la valeur à laquelle il faut arriver en permanence (avec un bon test cela s'entend). Un aquarium bien équilibré en fonctionnement normal sans introduction de poisson très récente, ne doit présenter aucune, par la moindre toute petite trace de nitrites mesurable, avec le meilleur des tests utilisés en aquariophilie actuellement.(Mars 06)
Puisque tu es débutant, je te souhaite un long parcours aquariophile plein de petits poissons.
Amicalement.

Avé Cabomba
Tu as bien de la chance de posséder trois neurones. Personnellement, je n'en possède que deux. Je suis en échec pour leur repro, mais je persévère. Je croyais pourtant y parvenir avec la méthode du clownâge.
Bon, pour être plus sérieux tes compliments font plaisir à mon ego certes, mais je suis désolé de te décevoir, je suis loin d'être un expert scientifique. Si tu as pu extirper de mon verbiage, quelque notion pouvant t’aider, j'en suis ravi.

Mon seul but est la vulgarisation comme tu le constates, en essayant d'y introduire le moins possible de termes scientifiques.
C'est effectivement ardu et ça me fait une grande joie quand des débutants peuvent profiter de mes cogitations. Ce n'est pas par vanité, mais tout simplement parce que j'éprouve beaucoup de satisfaction à aider ceux qui le veulent bien, mais aussi et surtout les autres et ça, c'est extrêmement difficile. Dans ce domaine, j'aimerais beaucoup être expert…
Amicalement.
05 mars 2006 12:10 - titophe02 Merci H.Deuzot pour ce très bon article, très bonnes explications avec photos, un vrai régal pour les débutants comme moi.
En effet très souvent les explications sur le pic de nitrite restent incomplétes, soit en terme de temps, de valeur, etc.....mais là tout y est.
J’apporte ma toute petite pierre à l'édifice pour permettre aux personnes de ce faire un avis sur l'ajout de bactéries, pour ma part j'ai démarré mon bac de 450L le 11/02/2006, sol nutritif 4 à 5cm, sable de Loire, deux filtres à décantation interne.
(test de nitrite JBL identique à celui de H.Deuzot)
-11/02/2006 réalisation du sol, sable, filtration et mise en eau.
-18/02/2006 nitrite 0.05mg/l
-21/02/2006 nitrite 0.1mg/l (ajout de bactérie, acheté en jardinerie pour "entretien anti-nitrite")
-23/02/2006 nitrite 0,1<NO2<0,2 mg/l
-25/02/2006 plantation (cabomba, rotala, anubia,cryptocoryne,egeria, echinodorus, hygrophila,lilaeposis, lysimachia) nitrite 0,1<NO2<0,2 mg/l
-27/02/2006 nitrite 0,2<NO2<0,4 mg/l + ajout de bactérie idem au 21/02/2006
-28/02/2006 nitrite 0,6<NO2<0,8 mg/l
-01/03/2006 nitrite 0,8<NO2< 1 mg/l
-02/03/2006 nitrite NO2 > 1 mg/l
-03/03/2006 nitrite NO2 > 1 mg/l
-04/03/2006 nitrite NO2 > 1 mg/l
-05/03/2006 nitrite NO2 > 1 mg/l

à l'heure d'aujourd'hui mon pic est bien présent malgré cet ajout de bactéries, chacun en tire ces conclusions....effectivement chaque aquarium comme l'explique très bien H.Deuzot est unique et difficilement reproductible!
Enfin pour ma part je reste septique sur leur efficacité, et j'ai décidé à l'heure d'aujourd'hui de laisser le cycle de l'azote se terminer "naturellement", à suivre !!.

Encore merci à H.Deuzot pour ton article, qui m'a bien éclairé et qui m'a rassuré sur mes valeurs de nitrite car très très souvent les valeurs annoncées sont beaucoup plus faibles,pourquoi?

Encore merci à tous
TITOPHE
04 mars 2006 00:24 - cabomba ...je viens de lire l'ensemble des messages sur ce post et j'ai la cervelle qui surchauffe...soit...mes neurones n'étant certainement qu'aux nombres de trois...il est normal qu'ils se sentent légèrement surchargés...lol.J'adore cette article car je le trouve extrêmement accessible pour le néophyte aquariophile.Il explique clairement que l'utilisation de bactéries miracles lors du lancement du bac est illusoire et que la patience est de mise.Nous ne sommes pas tous sensés avoir des notions générales de microbiologie et je suis très contente qu'un expert vulgarise la science au profit du débutant.

14 févr. 2006 09:22 - H.Deuzot Salut Pat 92
Tu abordes là trois sujets intéressants: d'une part la critique d'une « expérience » d'autre part la destruction éventuelle d'une réputation et ensuite la publication de la vérité dans de bonnes conditions.
Tout d'abord, il faut que tu saches qu'il est très difficile (pour moi tout au moins) de faire passer sur un forum, des pensées, des ressentis, bref, des sentiments uniquement avec des écrits. La discussion par messages interposés est extrêmement réductrice il est évident que si nous étions en face l’un de l'autre même sans nous voir, les intonations de voix colorant nos paroles, nos ressentis à tous les deux seraient évidemment différents et le dialogue serait (du moins on peut l’espérer) plus explicite et aussi bien plus convivial,
Ceci étant dit, je n'ai rien contre la critique quant elle est constructive, bien au contraire je pense que des solutions à des problèmes émergent des critiques constructives. La critique pour la critique, pour démolir gratuitement, ou par vengeance ou revanche ou je ne sais quoi encore, me semble aberrante, stérile, pour tout dire, elle ne correspond pas du tout à ma façon de penser. Je vais revenir un peu à cette partie.
Tu proposes une solution idéale pour tester ces bactéries : que je me les procure auprès du fabricant. Certes, c'est probablement réalisable mais je n'ai pas vocation dans un article de ce genre à faire un test de produits sortant d'usine, mais de faire un test au pied levé en achetant mon produit dans le commerce comme on achèterait un produit quelconque dans un magasin quelconque. Si on achète une boite de sardines (par exemple) et que celles-ci sont immangeables, peu importe si c'est le pêcheur, le fabricant de la boîte, le fabricant de l'huile, le transporteur ou le commerçant responsable. Seul le critère de gout et de "comestibilité" sera à prendre en compte. Elles sont bonnes où elles sont mauvaises. Même chose pour les bactéries: j’achète un produit, il répond au besoin ou pas. C'est comme cela que je conçois un test amateur. Je ne suis pas habilité pour faire des expériences de haute volée dans le domaine aquariophile, par une quelconque autorité et d’ailleurs je ne m’y autorise pas. C’est fait en toute simplicité comme n’importe quel aquariophile lambda. Je me suis borné à raconter ce que j’ai fait, de même si pour une raison ou pour une autre j’avais décidé d'utiliser de l’eau de pluie, j’aurais fait le test avec cette eau et j’aurais dit si ça marche ou pas de la même façon. Le résultat serait tout aussi criticable mais tout aussi valable, et le test serait à prendre tel quel. C’est vrai que quelque part, sur le papier, en théorie on peut présenter les choses différemment et ça peut sembler marcher (utilisation de l’ammoniac entre autres) mais ces méthodes sont acrobatiques et je vois mal les conseillers préconisant aux débutants des choses de ce genre. Les débutants malgré les conseils et recommandations attentionnés sont tellement contents, quand après avoir attendu longtemps la fameuse montée de nitrites ils se précipitent pour peupler l’aquarium à toute vitesse qu'ils ne comprennent plus que les nitrites recommencent à monter, bactéries du commerce ou pas c’est obligatoire. La population bactérienne s’adapte avec un certain délai à une surcharge de déchets même provisoire. Ceux qui font de la repro de gros poissons pollueurs savent jongler avec les montées de nitrites pré-programmées, on les fait monter en fonction de la population future à accueillir et descendre de même en quelques heures voire moins s’il le faut et les bactéries du commerce sont à genoux dans ces moments là. Mais ce n’est pas tout, j’ai volontairement "oublié" de parler de l’ammoniac et je n’ai pas fait de mention particulière pour le Ph et il y a même pire. Il y a des lacunes pour ne pes dire plus. Mais à vouloir tout expliquer on complique tout quand il n’y a pas d’interlocuteur en face de soi, alors on met des photos pour essayer de faire passer la pilule, mais sur internet c’est la course à la vitesse on regarde les photos mais on ne voit que rarement ce que l’auteur cherche à faire voir. Et puis allez photographier un nitrite ou quelque chose de ce genre (désolé pour les bactéries je ne suis pas équipé pour à domicile) alors on fait avec ce que l’on a sous la main, sans chichis, je n’ai pas fait ce test en me disant tiens, je vais faire un test de bactéries pour mettre en jeu la réputation de Bactounet ou JBL. On m’a certifié que l’une et l’autre marchaient à tous les coups et bien j’allais voir (une fois de plus) et j’ai pris garde de publier les résultats chaque soir ou à peu près de façon à pouvoir être éventuellement interpellé en temps réel. J’avais un bac à mettre en route, je me suis dit que ça pourrait apporter un plus aux débutants. Ce test a même failli ne jamais être publié sur aquabase à cause de la difficulté à incorporer des grandes photos dans les articles. Le résultat est vraiment parlant parce le test a été fait dans des conditions réelles. Ce n’est pas pour autant qu’il faille penser que je veux démolir tel ou tel fabricant: je précise « Dans mon cas ça n’a pas marché dans une configuration réelle d’emploi.» J’ai un autre « test » sous le coude avec des bactéries ou plutôt sans bactéries du commerce que je ne publie pas parce que justement, on va croire que je m’acharne contre les fabricants. Pas le moins du monde, mais ce ne sont pas les premières fois que j’utilise des bactéries commerciales et à mon avis j’ai une tête qui ne leur revient pas, parce que elles n’on jamais voulu travailler pour moi.
Je suis un forcené de la vérité, un fanatique même c’est pour ça que je viens de temps à autre sur aquabase aider les personnes qui le veulent bien, à ne pas croire tout ce que l’on dit, sans peser le pour et le contre. J’essaie de faire en sorte qu’ils ne se laissent pas impressionner ni influencer par les beaux parleurs ou les menteurs patentés en essayant avec (maladresse hélas parfois) de contribuer au développement de l’acuité de leurs facultés de discernement, que les attrape-nigauds en tous genres: publicitaires, force de vente et autres psychologues plus ou moins marrons politiciens même, essaient de tenir en échec en permanence. On ne vend plus de bon produits, on vend de beaux discours, enfin ce n’est que mon avis et je ne veux pas le partager car après je n’en aurai plus assez.
Bon je me rends compte que je développe un peu trop. C’est mon côté méfiant, je préfère voir le contenu d’un paquet plutôt que son bel emballage. Ce n’est pas facile de présenter un contenu avec des mots,c'est pour ça qu'il m’en faut beaucoup: comme dans de ce post.
Bien amicalement.

13 févr. 2006 21:41 - gdv45 Salut Pat92,
Alors là, je suis pas du tout d'accord avec toi. Ce qui compte c'est de savoir si quand M Toulemonde achète les bactéries dans son annimalerie préférée elle fonctionnent ou pas. Si le fabricant a besoin de conditions de conservation particulière, il n'a cas en faire part au revendeur. De toute façon, s'il y a des conditions particulières de conservation, elles doivent être mentionnées sur l'emballage.

GDV45
13 févr. 2006 17:09 - pat92 Loin de moi d'avoir voulu critiquer votre expérience et je suis d'accord avec vous quand vous dite qu'il faut savoir comment le commercant à stoker les bactéries toujour est il je pense que pour ce genre d'expérience vous devriez vous adressez au fabricant pour obtenir les échantillons et la je vous donnerais entièrement raison si cela ne fonctionne pas mes je pense qu'il ait inconsevable de détruire une réputation aussi facilement je suis pour la vérité mais dans de bonne condition
12 févr. 2006 01:27 - gdv45 Ben voila, les questoions ont obtenues leurs reponses :p)
Bon, blague à part, ton test + mon expérience = je pense que le prochain coup que je monte un bac, je n'utiliserai pas de bactérie.

GDV45

PS : je n'ai jamais eu l'intention de remettre en cause le bien fondé de ton article et c'est parce que je l'ai trouver bien fait que j'ai demander toute ces précisions(pour preuve mon 1er commentaire).
12 févr. 2006 00:18 - H.Deuzot Pour Philoubetta
Tu comprendras facilement pourquoi je vais arrêter des tests de ce genre, tu confirmes ce que j'avais un peu prévu. Les bactéries : il en sort presque tous les jours et je ne vais quand même passer mon temps à mettre des bacs en eau pour faire plaisir à certains récalcitrants. La plupart de ceux qui mettent en cause la validité de ce test, n'ont même pas pris la peine de le lire correctement ou alors, ne savent pas lire.

Pour Gdv45.
J'ai une certaine pratique de la mesure, pas seulement en biologie ou en chimie. La première recommandation est l’instrument de mesure parfaitement étalonné, suivant instruction du fabricant. La deuxième étant bien évidemment le suivi du protocole établi. Dans le cas qui nous intéresse ici, hormis l’étalonnage il n'y a pas de protocole au niveau de la mesure car je souhaitais que cela soit reproductible par tout un chacun avec les instruments qu’il possède. Pour ce qui est du matériel, je le vole… J enfin, plus sérieusement je m’auto finance pour les appareils courants. Pour les autres, j'ai des possibilités. Désolé pour la dernière question. Pour des raisons professionnelles, l’anonymat m’est obligatoire.

Pour Pat 92

Tu écris :
dans le cas présent bactounet à été introduit après Jbl si Bactounet avait été mis 4 jours plus tôt la montée de nitrites aurait été inexistante

Voici ci-dessous ce que tu peux lire dans mon article, je ne comprends pas le pourquoi de ta remarque !

Mis en eau (sans chlore) le 15 septembre 05
Eau composée de 60%eau du robinet et 40%eau osmosée
avec introduction d'une dose de bactéries JBL.
Le diffuseur de dioxyde de carbone n'est pas en service

Le 16 septembre ajout d'une demi dose de Bactounet


4 jours plus tôt l’aquarium n’était pas en eau, je ne vois pas comment je pouvais mettre les bactéries !

Pour le reste :
Si je coupe l'eau osmosée avec l'eau du robinet, ou vice versa, ce n'est pas pour faire descendre le taux de chlore, mais pour faire descendre la dureté de l'eau du robinet que j'utilise. Par ailleurs il est écrit en toutes lettres que j'utilise l'eau du robinet déchlorée. La température du bac n'est pas précisée, mais on peut penser à juste titre que s'il y a des discus dans le bac, ils ne sont pas dans de l'eau froide. Il y a un minimum de 25 degrés bien évidemment nous sommes dans le domaine des poissons tropicaux. Le support bactérien utilisé est visibles sur les photos du 21,23, 24,29 et autres. Il faut regarder, c'est pour ça que ces photos sont là. Ce n'est pas pour faire joli, mais pour renseigner. On peut reprocher à ce test du manque de sol (sable). Mais c'est un bac de reproduction, et même les bacs de reproduction sans sol, sont colonisés par les bactéries, quelle qu'en soit la provenance. Les mousses de filtration servant de support bactérien sont largement suffisantes puisque le bac peut tourner en permanence avec une seule mousse colonisée. Ici, il y en a deux, de grande capacité qui sont interchangeables alternativement sans le moindre souci au niveau des nitrites. Cela prouve bien que les bactéries y trouvent leur compte. Pour être irréprochable à tes yeux, j'aurais dû monter un protocole scientifique. C'est un domaine que je connais fort bien. Ce n’est absolument pas reproductible en dehors d'un laboratoire. Ce n'est pas tout à fait ce que le débutant recherche ni même l'aquariophile chevronné. Si ces bactéries ne peuvent fonctionner que dans un environnement aquatique autres que le bac de M. tout le monde, c'est stupide. Mon test tient compte de la réalité et non pas d'une expérience de laboratoire. Je répète ici que dans des conditions réelles, non expérimentales, que ce soit les bactéries J. B. L. ou BACTOUNET, dans le cadre de cette démonstration, cela n'a pas fonctionné. Pire, un deuxième bac, si l'on exclut la contenance, jumeau de celui du test, à été mis en service sans l'aide d'aucune bactéries commerciales. Résultat : la montée de nitrites s'est faite un peu plus tôt quand on a laissé faire les choses. Pourquoi les bactéries J. B. L. ou BACTOUNET n'ont pas fonctionné, ce n'est pas mon problème, comment ont-elles été stockées, ce n'est pas mon problème. Je les ai achetés et aussitôt conservées au frais (pour les Bactounet) avant de les mettre dans le bac. Si elles n'ont pas été conservées dans de bonnes conditions, par le commerçant ou autre, je ne suis en aucun cas responsable, mais le fait est là, dans des conditions réelles d'emploi courant, par un quidam quelconque: c'est loin d'être probant. Ce n'est pas la première fois (loin de là) que j'utilise des bactéries du commerce et à chaque fois le résultat a été négatif ou au mieux, non significatif.
Tu évoques aussi l'utilisation d'un diffuseur, ce que je comprends puisque ces bactéries sont aérobies. Dans un aquarium le diffuseur n’aère pas l’eau grâce aux bulles qu'il produit mais grâce aux remous qui il crée en surface. Dans le bac du test, il y a aussi des remous en surface créés par le rejet du filtre ce qui nous donne la même aération et même peut être supérieure. De plus, le mercredi 5 octobre (c'est signalé dans le texte) trouvant que les bactéries du commerce étaient bien longues à produire leur effet, j'ai essayé de leur donner un coup de pouce en mettant en service dans le filtre un diffuseur pour encore améliorer leurs conditions. Cela n'a pas semblé déterminant : la descente de nitrites a été aussi longue que dans les aquariums dans lesquels on n’a pas ajouté de bactéries du commerce.


BACTOUNET dit dans sa publicité, je cite : « BACTOUNET vous permet d'introduire en eau douce vos poissons quarante-huit heures après la mise en eau douce de votre aquarium. » Des gens raisonnablement censés peuvent penser que cela peut se faire sans risque pour les poissons autrement dit sans montée de nitrites. BACTOUNET le confirme en ajoutant « la grande efficacité des BACTOUNET c’est d éviter de mettre en danger la vie de vos pensionnaires. » Si j'avais laissé mes discus dans le bac… je ne suis pas sûr aujourd'hui que je les posséderais encore.
Ce que tu peux faire au sujet du laboratoire de grande réputation, c’est de publier le compte-rendu sur Aquabase.

Très sincèrement, H .Deuzot.
11 févr. 2006 23:38 - gdv45 Salut Pat92,
Je suis d'accord avec les objections que tu emet. J'espère que l'auteur poura donner les précisions.
En revanche, tu ne m'autera pas de l'idée que les bactéries lyophillisées sont plus performantes que les bactéries liquides. C'est mon expérience dans une eau à 25°C, et sans chlore puisque j'ai utilisé un conditionneur et que les bactéries ont été introduites 1 semaine après la mise en eau (et éclairage 8h/j). De plus, Avec les nitrivec, j'ai fais un test cholorimétrique avec mesure optique du taux de chlore (au boulot). Le résultat était de 0.03mg/l. Cette valeur est en limite de détection de l'apareil (qui fait +/- 0.02) et est 3 fois plus faible que dans l'eau du robinet dans les mêmes conditions.

GDV45

PS : au rythme où vont les choses on va finir par publier un article scientifique dans "Science" :p)
08 févr. 2006 13:33 - pat92 Après avoir bien relu le commentaire plusieur chose me choc dans ce teste
si ont verse 60% d'eau du robinet dans le bac obligatoirement il ya du chlore et de l'eau de javel meme en petite quantité on es d'accord l'eau osmosé ne supprime pas le chlore et l'eau de javel à mon avis sinon je pense que tout le monde le saurait.
Introduire des Bactéries dans un bac avec des produits comme le chlore et l'eau de javel je peu affirmé que la plus pard d'entre elles na pas résistées
quand on connais l'éfficacité de ces produits pour éliminé des Bactéries
Vu le manque de support dans le bac ainsi que le manque d'oxigénation ( il n'y a pas de diffuseur sur les photos ) ne peu rendre l'expérience concluante et on ne peu en aucun cas tiré des conclusions
Quelle température y avait il dans le le bac ( mystere ) on sais qu'il faut 25° à 30° pour une bonne nitrification et dénitrification
Je suis désolé de vous dire que si l'expérience était très bonne pour les débutants elle a été mal orchestrée pour pouvoir se lancé dans ce genre d'expérience surtout en direct sur le net il faut etre irréprochable mes on ce consolera avec les photos qui sont très jolies le débat reste ouvert sur la dénitrification
Pat

Ps je tiens mes sources d'un laboratoire de grande réputation je peu fournir cette fiche aux personnes qui me la demandera
07 févr. 2006 13:37 - pat92 Très bon résumé
d'après ce que je comprend les Bactéries Bactounet sa fonctionne mes j'aimerai ajouté un détail une bonne nitrification dénitrification ne peu intervenir que dans un bac bien oxigéné et une température comprise entre 26° et 30° dans le cas présent bactounet à été introduit après Jbl si Bactounet avait été mis 4 jours plus tot la montée de nitrites aurait été inéxistente j'approuve entotalité cette expérience mes pour avoir une bonne optimisation il faut aussi avoir un bon support bactérien et dans ce cas aucun au fond du bac se qui n'empeche pas les bactéries d'agir je conseillerais aux uttilisateurs du produit Bactounet de le couplé avec du NUtripak pour accentué l'activation de celles -ci et de rajouté du Bactounet xlg pour évité une eau trouble comme constaté avec le produit Jbl
J'ai moi meme testé ces produits en eau douce comme en eau de mer il mon donné de très bon résultats
Pat
02 févr. 2006 20:17 - gdv45 Salut
Merci pour tes encouragements Philoubetta. J'ai pas trouvé les bactérie sur le site.
Pour H.DEUZOT :
Tes pratiques de labo sont donc bonnes. Ou boss tu pour avoir tout ce matos si c'est pas indiscrtet?
GDV45
02 févr. 2006 10:52 - philoubetta Eh bien voilà une discussion des plus intéressantes, bravo les gars. Allez pour rajouter une pierre à l'édifice (je viens de recevoir le dernier numéro d'aquarium magazine) et quelle ne fut pas ma surprise de voir une pub sur de nouveau de la bactérie vivante de la marque SEACHEM. Je vous laisse donc l'adresse internet de la marque (www.seachem.com) et attend vos commentaires avec impatiente. Amicalement.
02 févr. 2006 00:11 - H.Deuzot En fait, je n'étalonne pas les pH mètres avant chaque mesure,je les étalonne avant chaque série de mesure et comme je veux de la précision "précise" dans certains cas, je contrôle le pH mètre avec un autre pH mètre.

Quand les sondes approchent les 2 ans, j'utilise de temps à autre un pH mètre de labo pour vérifier l'étalonnage ce qui me permet de faire tenir les sondes plus longtemps, enfin en principe... C'est une astuce de réparateur d'appareils de labo.

Et puis pour tout dire, j'en ai d'autres et j'ai aussi un "gros" pH mètre à sonde séparée à immersion permanente qui m'évite tous ces étalonnages, mais pour ceux qui ont ou désirent acheter un pH mètre, j'essaie de leur faire prendre conscience qu'il y a des contraintes et qu'un pH mètre ce n'est pas d'usage aussi simple et aussi rapide qu'un simple thermomètre. C’est pour ça que je cherche des tests chimiques qui soient assez faciles à lire et fiables.
Voilà, je ne dis pas toujours tout, car certains peuvent en tirer des déductions parfois hâtives et mal orientées à cause de certaines paroles ou écrits et sur ce forum, ça me gêne parfois pour me faire comprendre.
01 févr. 2006 00:13 - gdv45 Une petite remarque technique : si j'ai bien compris, pour ce test, le pH metre et le conducti metre sont étalonner avant chaque mesure.
A mon avis, le plus rigoureux est de faire de la sorte :
1- vérifier que les appareils gardent leur étalonnage après avoir été éteint (c'est pas toujours le cas)
2- étalonner les apareils 1 fois en début de test et pas avant chaque mesure (tu fais simplement une vérif par acquis de conscience).
C'est chiant un mec qui a fait de la recherche !!!

GDV45
01 févr. 2006 00:06 - gdv45 Les nitrivec, je les connais en flacon (pas en amploule) et je crois que c'est du pipot (perso il m'a fallu 4 semaine avant de plus avoir de nitrite : le test JBL a été saturé.
J'y repense, tu fais la même sauce en conservant à -20°C, ça marche aussi. La conservation est peut être un peut moins bonne mais on parles quand même en années.
VOILA C'EST UTILISABLE PAR MONSIEUR TOUSLEMONDE :p)
31 janv. 2006 22:50 - H.Deuzot Tu triches Gdv45, pas le droit d'utiliser l'artillerie lourde. Moins 80, les pauvres vendeurs vont y laisser leurs menines ou alors carrément l'azote. Plus sérieusement il faut que cela soit fiable, mais avec des méthodes de "conservation" raisonables et utilisables par Mr. Toulemonde. Merci pour les bactéries de chez Truffaut, mais j'y crois plus. Jusqu'à maintenant, ça n'a jamais marché. Je voudrais tester les Nitrivec en ampoules avant, ils ont une théorie qui me plait bien. Et puis, j'ai un pb :plus beaucoup de place pour les bacs.
30 janv. 2006 21:24 - gdv45 Tiens, je viens de lire sur un post qu'il existe dans certaine animalerie des bacteries vivantes stockée à 4°C et régulièrement agitées (bonne oxygénation). Apparement, c'est efficace.
http://www.aquabase.org/forum/view.php3?f=1&mid=330158
(post de vivines)
GDV45
30 janv. 2006 21:06 - gdv45 Salut,
Pour la solution miracle pas chère, spontanement, je sais pas.
Mon expérience avec des bactéries en labo de bio : les cultures les mieux conservées sont celles stocker à -80°C dans une solution contenant 70 ou 80 % de glycerol et le reste de milieu nutritif. Tu en prends 100 µL, tu mets dans 1 ml de mileu nutritif et à la bonne température pendant une nuit et c'est partis (ça marche presque à 100%)!!!
Il ne reste plus qu'a équiper les animaleries de congel à -80°C lol.
@+, GDV45
29 janv. 2006 21:58 - H.Deuzot Pour ce test, j'ai sans hésité utilisé des bactéries en culture, les raisons sont simples on m'avait indiqué ces deux marques comme étant infaillibles et ça tombe bien:

Il semble bien que les bactéries "vivantes" soient les plus utilisées. Pour les néophites, les cultures et la "liquidité" avec la mention vivantes du flacon inspirent confiance.

Ce qui est très révélateur de ce marché juteux, c'est que les "concepteurs" de la méthode lyophilisées assurent que leurs bactéries sont les seules efficaces et que les bactéries "liquides" ne peuvent donner de bons résultats.
Je ne suis pas sûr mais il me semble bien que le raisonnement soit exactement l'inverse pour les "fabricants" de bactéries vivantes.

Se contredisant mutuellement, si on les croit, leurs bactéries ne sont pas efficaces ni pour l'une, ni pour l'autre des deux méthodes. Amusant n'est-il pas?

D'autre part, (en médecine), les bactéries destinées à reconstituer la flore intestinale se sont avérées bien décevantes, quelles soient lyophilisées ou autre.
Pourrait-on faire autrement (mieux) avec moins de moyens financiers donc d'études?
29 janv. 2006 20:34 - gdv45 Salut,
Très bon article qui attise ma curiosité scientifique (je fais de la bio).
Les bactéries utilisées sont elles en solution ou lyophilisées ?
Une souche bactérienne en solution redémare mieux qu'une souche lyophilisée mais elle se consere moins bien. Pour le bactéries en solution, je pense qu'il est "normal" d'avoir des déceptions car elles sont conservées à température ambiante dans le magasin. Elles utilisent donc le milieu nutritif et finissent par mourir à la longue (ça m'a pas empêcher d'en acheter et de voir l'inefficacité des nitrivec de sera). En plus, après ouvertue, la solution bactérienne se conserve mal et peut être colonnisée par d'autres bactéries.
Pour le démarage du bac, j'ai donc une préférance pour la forme lyophilisée : le temps qu'elles démarrent, les bactéries de la nitrifications agissent.
GDV45
26 janv. 2006 12:21 - Touffu Je viens de tomber sur cet article et je suis entièrement d'accord avec ses conclusions. Le protocole d'analyse me parait suffisament détaillé et clair.

En attendant le pic de nitrite, moi je fais plutôt de la botanique aquatique, ça fait patienter et c'est beau à en mourir.

L'aquariophilie n'est pas encore prête à satisfaire les personnes en quète d'immédiateté. Ce n'est pas encore une discipline qui se prête volontier à l'achat instinctif sans conséquences funestes.

Maintenant, s'il venait à apparaître sur le marché un produit quelconque susceptible de vaincre cette période d'attente du "murissement" de nos bacs, pourquoi pas... mais j'ai peur que cela n'encourage certains à la voie de la facilité qui, en aquariophilie, ne mène qu'au désastre à terme.
20 janv. 2006 23:40 - H.Deuzot Avé Rognon
Ça me paraît curieux.Ton bac est-il récent? Combien de litres? Quelle population?
Amicalement
20 janv. 2006 15:20 - rognon Bon article, dommage que je ne l'ai pas lu avant...........
Récit d'un couillon : un matin je suis réveillé avec une idée lumineuse en tête, ajouter un peu de bactouzes dans mon bac pour voir. Je vais en animalerie, j'achète du filtrobacter (bactéries lyophilisées) d'aquascience que je met dans mon bac d'acclimatation (je n'avais jamais utilisé ce type de produits). ce que je n'avait pas calculé c'est que je ne serai pas chez moi le soir....
Moralité de l'histoire : un pic de nitrite pendant la nuit, 4 petits cobalts et 2 pigeons morts !
J'suis un peu c.... mais sur la boîte il y avait marqué qu"un surdosage en filtrobacter est sans aucune conséquence sur la santé de vos poissons"....
En tire les conséquences qui peut ! (moi c'est fait)
17 janv. 2006 07:20 - H.Deuzot Salut Stevar,

Je suis bien content que cet article te plaise.
Mais il semble que tu n'ait pas tout lu avec l'attention suffisante.
En effet je mets nettement en cause (enfin je crois) la pertinence d'utiliser les bactéries anti nitritre (du commerce). Naturellement tu es libre d'avoir un avis contraire...
Quand je dis que l'expérience ne se transmet que difficilement, tu me semble en être un bon exemple.
Amicalement,
H.Deuzot
14 janv. 2006 23:15 - Stevar Salut, tres bien l'article.
Je mets bientot mon bac en eau et je compte utiliser des bacteries, je ferai un petit résume de mon cas.
09 janv. 2006 21:12 - H.Deuzot Ben, pour la boue de station d'épuration on ne peut pas dire exactement que tu as laissé faire la nature!
08 janv. 2006 23:38 - natteri faut laisser faire la nature
j'ai ésayé avec boue de station épuration sa marche nickel pas de monté nitites l'aqua fonctionne en quelque heure.
Et oui c'est vrai
08 janv. 2006 02:00 - shogo742 Trés bon reportage et explication.
C'est bizarre, il me dise quelque chose ces discus... :)
06 janv. 2006 14:52 - soleil68 hello,

Article très interessant surtout pour les débutants.
Pour conforter ton experience, dans mon album du 54l, je l'ai mis en route le 27/12 avec ajout de bactéries et au 5/01 je suis en pleine montée de nitrites.
J'ai préféré suivre les conseils "des anciens" et laissé faire le temps. :)
06 janv. 2006 12:03 - meucha Merci pour tous ces compliments h.Deuzot ! :)
Je suis aussi d'avis que la compétition entre nitrosomonas et nitrobacter est rude au démarrage du bac. Lorsque le taux de nitrites devient suffisant pour que les nitrobacter se développent, celles-ci doivent en quelque sorte "reprendre du terrain" aux nitrosomonas, qui sont en surnombre et se sont déja appropriées tous les meilleurs sites de fixation.
A mon avis, le secret du démarrage très rapide c'est de NOURRIR ARTIFICIELLEMENT les bactéries. Ou plus précisément nourir les nitrobacter, car on a déja vu des techniques pour nourrir les nitrosomonas avec de l'ammoniac concentré (article sur ce site) mais selon moi ca règle pas le problème de la compétition entre les deux espèces.
Il y a un composé chimique qui pourrait faire miracle comme nourriture pour nitrobacter, c'est le nitrite de calcium Ca(NO2)2 , sauf que bien sur ca ne se trouve pas à la pharmacie du coin... :p
A voir si jamais quelqu'un a ses entrées dans un labo de chimie. ;)



06 janv. 2006 08:10 - H.Deuzot Avé Philoubetta
Tes commentaires me confortent (une fois de plus) et m'incitent à continuer à enfoncer le clou.
Il me semble que nous "travaillons" dans la même direction (avec beaucoup d'autres heureusement) . C'est toujours agréable d'être reconnu par un professionnel compétent. À la prochaine donc.

Pour CSKi
tu as écrit:
" Un petit truc me titille : J'ai un flacon de JBL Denitrol, le produit plein de bonnes bactéries qui est sensé éviter le pic de nitrates. Sur le flacon, je lis :

En cas de nouvelle installaion :

Premier jour : Un bouchon extérieur pour 70 L

Pendant les 9 jours suivants : Quotidiennement un bouchon extérieur pour 110 L

Ca ne ressemble pas du tout à ce qui a été fait pendant ce test !
Si la posologie n'est pas respectée ça ne m'étonne pas que ça ne fonctionne pas. "

Je comprends parfaitement ta remarque, et moi non plus cela ne m'étonne pas que ça ne fonctionne pas et ça fait plus que me titiller, ça m'agace carrément, car: je n'ai jamais utilisé la moindre petite goutte de JBL DENITROL au cours de ce test. Alors forcément la posologie ne peut pas être respectée. Si tu trouves une seule fois le mot DENITROL dans ce texte je t'envoie immédiatement une caisse de champagne ou plutôt de jus de fruits afin qu'on ne puisse pas m'accuser de faire l'apologie de l'alcool.
J'ai utilisé un autre produit JBL contenant 15 millions de bactéries vivantes pour démarrer le filtre et qui aux dires du vendeur s'avérait quasi miraculeux en toutes circonstances. Dans ce test : le miracle n'a pas eu lieu...

Je ne sais si le DENITROL dont tu parles est conçu pour être utilisé au démarrage d'un filtre. Je ne testerai pas ce produit qui me semble plus être conçu pour donner une sorte de "coup de fouet" en épaulant les bactéries déjà en place. Dans ce cas pour prouver que ça fonctionne ou pas il faudrait une batterie de tests scientifiques comparatifs en laboratoire. L'intérêt de ce genre produit me semble extrêmement attractif et j'y reviendrai probablement un jour ou l'autre.
Avant de formuler une remarque aussi pertinente que celle ci-dessus, je prierais les futurs lecteurs de bien vouloir ne pas lire ce qu'ils voudraient qu'il soit écrit, mais de lire réellement ce qui est vraiment écrit. Cela nous évitera d'user nos claviers bien inutilement.
Ami calmant.

Pour Meucha
Je n'ai rien à t'apprendre, ta remarque me le prouve. Le seul problème dans cette fichue montée de nitrites, c'est que les bactéries se font la guerre, et que les nitrosomonas ne "travaillent" pas pour les nitrobacter comme on se l'imagine souvent, sans doute plus poétiquement.
Je pense que c'est à cause de ses "antagonismes" que les biochimistes ont tant de mal à mettre au point un système bactérien probant dans nos aquariums. Je n'écris pas cette remarque pour toi personnellement, mais pour les débutants qui liront je l'espère c six es posts.
À bientôt sur le forum probablement!

Pour Elobulle
Très flatté que tu me postes un commentaire! Grand merci.
Les bactéries BIODIGEST, d'après ce que j'en sais, sur le papier, semblent avoir résolu le problème.
Ça fait un moment que je cherche comment mettre en place un test qui ne soit pas démoli en deux temps trois mouvements, parce qu'il ne sera pas 100% scientifique.
Je ne trouve toujours pas comment "réaliser" un protocole "grand public" je sais c'est antinomique, mais bon, ce serait peut-être mieux que rien. La vulgarisation sans le support de la science, c'est pas de la tarte !
Pour Alex du 83 également:
La solution des mousses provenant d'un autre aquarium déjà en fonctionnement stabilisé me semble être de loin le meilleure. Le problème c'est qu'il y a toujours un petit doute sur la présence ou non de germes pathogènes. C'est un peu le même problème avec les bacs de quarantaine. Alors effectivement des bactéries permettant de mettre des poissons dans de l'eau neuve et dans un bac neuf immédiatement c'est extrêmement attractifs particulièrement à notre époque où il faut que les choses aillent vite. Le seul problème c'est que la "nature" se fout pas mal de la vitesse.
Amitiés à tous.
H.Deuzot
05 janv. 2006 22:40 - alex du 83 pour moi le top c'est de soit laissé faire le cycle naturel c'est a dire un mois sans poissons et nourrir les bactéries ou sinon prendre un mousse pleine de bactérie (ami-famille-aytre) et la rincer dans le bac ou la placer dans la filtration
05 janv. 2006 22:24 - CSKi Un petit truc me titille : J'ai un flacon de JBL Denitrol, le produit plein de bonnes bactéries qui est sensé éviter le pic de nitrates. Sur le flacon, je lis :
==========
En cas de nouvelle installaion :

Premier jour : Un bouchon extérieur pour 70 L

Pendant les 9 jours suivants : Quotidiennement un bouchon extérieur pour 110 L

==========

Ca ne ressemble pas du tout à ce qui a été fait pendant ce test !

Si la posologie n'est pas respectée ça ne m'étonne pas que ça ne fonctionne pas.
05 janv. 2006 19:16 - meucha Très bon article.
Les résultats ne m'étonnent guère, car les bactéries du commerce sont composées principalement de nitrosomonas. La quantité de nitrobacter est très faible, et en général elles meurent dès le début car elles n'ont pas de nitrites a se mettre sous la dent !
J'espere qu'un fabricant pensera un jour a vendre les nitrosomonas et les nitrobacter séparément, ca serait déja nettement plus pratique et efficace.
05 janv. 2006 14:44 - elobulle Bravo pour cet article... Comme JakezDaniels, j'avais moi aussi tilté sur le fait que le bac soit nu.

De mon côté, j'ai pu aussi tester certains produits, notamment nitrivec et les ampoules de biodigest.

Le premier = même résultat que toi
Le second = pas de montée de nitrites (mais les poissons n'ont pas été nourris pendant une semaine et le bac n'a pas été surchargé)

La solution que je préfère reste la miese en eau avec les bactéries d'un bac rôdé...
Là, j'ai toujour eu du 100% de réussite. ;-)
04 janv. 2006 21:44 - philoubetta Bonjour et merçi à toi h.deuzot d'avoir eu la volonté de mettre en page cet article. Il est clair, simple et ne s'embarasse d'aucuns commentaires scientifiques qui auraient d'ailleurs été malvenus par rapport aux nombreux débutants de ce site qui ne manqueront pas je l'espère de le lire. Il nous démontre, chose que je me tue à répéter chaque jour aux nouveaux venus dans cette discipline, que la patience est le mot clé de toute réussite, et qu'il n'existe rien (même pas des bactéries miraculeuses) ni personne (même pas des pseudos faiseurs de miracle) qui puissent s'opposer à la mise en place du cycle naturel au sein de ce morceau de nature qu'est l'aquarium. Je vois que tu est un inconditionnel de l'adage qui dit que "la nature pour être domestiquée, à d'abord besoin d'être respectée", si tant est d'ailleurs q'un jour l'on puisse le faire. Amicalement.
04 janv. 2006 20:46 - H.Deuzot Ave jakezdaniel,
Je m'attends à avoir de nombreuses critiques, notamment sur le manque de rigueur scientifique. Comme je l'ai déjà expliqué je ne sais plus trop où (dans le forum probablement), c'est tant mieux! c'est de cette façon qu'on avance.J'essaie de faire des tests tels que les débutants ont le plus de chance de procéder en les mettant en pratique. Je ne vois pas l'utilité de faire un protocole rigoureux et reproductible. Il faudrait commencer par utiliser de l'eau osmosée pure, un bac et des accessoires stériles etc...etc...tout ceci, pas vraiment d'un emploi courant chez les débutants... j'essaierai de répondre aux questions utiles mais pas individuellement probablement, je ne suis pas une encyclopédie ni même un manuel, j'ai beaucoup cherché et n'ai pas trouvé grand chose loin s'en faut, mais je possède à ce jour une certaine expérience qui ne sera peut-être d'ailleurs plus utile ou valable demain. Je suis avant tout un simple aquariophile très curieux. Ta remarque au sujet du sol est pertinente et comme il n'y a pas foule, je te confie qu'un autre "test" est déjà fini sur le même sujet avec des résultats forts interessants et édifiants. À chaque fois que je mets ou remets un bac en eau, je prends des notes et quelques photos. Sur celui-ci il n'y a pas de sol non plus mais j'utilise une grande quantité de mousse bleue (comme dans celui qui vient d'être publié)largement suffisante (2 blocs symétriques) pouvant tourner sur un demi bloc en permanence sans le moindre pb. Tu sais que les bactéries aérobies se développent en surface du sable à très une faible profondeur (quelques millimétres) alors je ne pense pas que cela soit determinant. Toutefois, j'ai encore quelques bacs qui seront mis en eau avec du sable et d'autres avec un sol pour des plantes. Aussi je ne manquerai pas de faire les test et de publier les résultats. Le pb ça ne se fait pas tout seul et à la vitesse à laquelle on nous propose de nouvelles bactéries, je ne serai jamais à jour!
Bien amicalement,
H.Deuzot
04 janv. 2006 19:32 - JakezDaniel Félicitations :-)

Par contre, quelque chose vient me perturber quelque part: le fait qu'il n'y ait pas de sable dans le bac de l'expérience. Or le sable est un des support principaux (avant les masses filtrantes) des bactéries.

Je n'ai jamais essayé les bactéries toutes prêtes mais, dans un bac avec sable, combien de celles-ci se retrouvent dans le filtre et combien se retrouvent dans le sable? Si elles coulent toutes, elles n'ont pas possibilité de se développer suffisamment sans support, alors elles ne peuvent pas faire leur boulot, non?

Il serait peut-être bon de tester ce point et de rajouter les conclusions dans l'article.

Bien cordialement :-)
04 janv. 2006 12:28 - Esox Bonjour, bonne année et merci

Oui merci pour cet article et je m'explique :

cela fait deux mois et demi que je fouille, refouille et farfouille sur aquabase.org dans l'optique de débuter l'aquariophilie sans erreur.....j'ai bien vu d'autres sites mais AQUABASE est (pour ma part )le plus riche et convivial.

Voila aujourd'hui je recois mon 180 litres que je pense mettre en eau cette semaine et sans votre article tres explicite sur le cycle de l'azote, j'aurais essayé l'ajout de bacteries et donc de poissons rapidement.

Donc je vais cultivé un peu plus ma patience et approfondir mes recherches pour une population et une plantation convenable.

Tres bon reportage Merci encore

Cordialement
Mathieu
|




    Page generated in 20.41 ms.
    9 SQL queries.
    994160 bytes used.